18/09/2008

Q..., t'es plus à l'abri

Un âne condamné à la prison pour vol

Un âne égyptien a été condamné à vingt-quatre heures de prison pour avoir subtilisé du maïs dans un champ du delta du Nil, a indiqué jeudi le quotidien pro-gouvernemental Al-Ahram. 

La bête a été arrêtée en possession d'épis de maïs appartenant à un centre de recherches agricoles de la région. L'animal et son propriétaire ont été appréhendés à un barrage de police, érigé sur la route après que le directeur du centre eut porté plainte pour vol. 

Le propriétaire de l'âne voleur a été, lui, condamné à 50 livres égyptiennes (6 euros) d'amende. Le journal n'a pas précisé si la condamnation d'un animal était une première en Egypte.

19:09 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

01/04/2008

Le mur de l'Atlantique.

La sagacité des internautes n'est plus à prouver, mais là on peut dire que la dernière découvertre faite par certains médias dits citoyens est une bombe .

 

Le réchauffement climatique est une réalité (bon ça c'est pas un scoop), par contre l'imminence des dégats nous est souvent cachée. "Vous inquiètez pas les flamands que vous connaissez vivront toujours en Flandre", "Des vraies répercussions en Europe pas avant une bonne centaine d'années",....Et là que découvre-t-on? Je vous le donne Emile? Que le gouvernement du petit Nicolas (et là il ne fait que suivre ce que l'autre grand Jacques avait initié), prévoit à l'horizon 2020 la construction d'une digue géante afin de sauver ce qui pourra l'être. Des dizaines d'ingénieurs français, conseillés par des spécialistes hollandais qui connaissent le problème à merveille, sont actuellement à pied d'oeuvre. Basés à Montaigu (point de passage de l'ouvrage monumental), ceux-ci sont occupés à plancher sur la meilleure manière de sauver ce qui pourra l'être.

 

On peut comprendre qu'afin d'évitrer des mouvements de panique, les autorités n'alarment pas les populations; mais un plan de "délocalisation" concerté de la population de la région semble être une obligation. Pourquoi ne pas préparer en douceur la population Nantaise, qui serait le point de départ de la digue de la dernière chance, à son exil. Et puis en France, c'est pas la place en hauteur qui manque; on pourrait recaser tout le monde sur le Mont-Blanc ou sur les pentes de l'Alpe d'Huez...Plus besoin de se déplacer pour suivre le Tour!

 

Enfin, voilà, la menace de montée des eaux, c'est pas pour demain c'est pour aujourd'hui. Mais surtout ne le dites à personne.

 

A plus, c'est celà oui....

07:30 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

19/04/2007

Segolène et Nicolas , Nicolas et Ségolène ?

1598218

 

Comme annoncé depuis l'investiture de la madonne socialiste , on se dirige malgré un dernier baroud de François Bayrou vers le choc pronostiqué (et monté de toutes pièces diront des esprits simplistes) par les médias .

 

En fait les deux représentants des deux plus importantes (en nombre de militants) formations politiques de l'hexagone , ont un adversaire commun : le candidat centriste . La présence de ce dernier au deuxième tour serait synonyme par Marie-Ségolène et Sarközy de Nagy-Bocsa de cuisante défaite , tout autant en terme d'humiliation personnelle que dans les chiffres . Ce deuxième tour aura donc la particularité de voir , probablement , deux candidats qui seraient renvoyés par l'électeur si le troisième larron pouvait maintenir sa candidature contre l'un ou l'autre .

 

Après 5 ans d'un Président pour cause de beau temps , les français vont donc se retrouver avec un chef d'Etat par défaut . Et si l'on se fie au rapport de force droite-gauche en France actuellement , le candidat honni par toute la gauche et bien sûr l'extrême-gauche a de fortes chances de se retrouver investi au poste suprême .

 

C'est un autre paradoxe , il est de fait que le tout contre Sarko est à la mode Outre-Quiévrain , notamment  au sein du PS ; et que la meilleure chance de ne pas voir Sarkozy de blablabla à la place qu'occupe Chirac , c'est...de ne pas voter PS ! Mais de voter Bayrou et Non Marie Royal, contrairement à ce qu'a pu prêcher Colombani  . Voilà donc en termes clairs le dilemne qui se pose aux électeurs traditionnellement PS , ou envoyer Ségolène au deuxième tour et prendre un très gros risque de la voir se faire rétamer par Nicosarko , ou éviter Sarko président à coup sûr en donnant les clefs de la maison à Bayrou .

 

Voilà donc la façon dont je vois les choses ; la meilleure chose pour éviter Sarko vainqueur c'est voter Bayrou .

 

On verra dimanche, à plus,

 

c'est celà oui . 

18:33 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

21/02/2007

Ca sent la trouille

Ségolène Royal demande à Bayrou "une clarification"

La candidate socialiste Ségolène Royal a demandé mercredi à François Bayrou "une clarification", en soulignant que le candidat UDF, qui se dit "ni de droite ni de gauche", vote avec la droite dans les collectivités territoriales. "J'aimerais bien que les élus de l'UDF viennent m'aider pour servir l'intérêt général de la région", a déclaré sur France Info la présidente de la région Poitou-Charentes. "François Bayrou dit qu'il n'est ni de droite, ni de gauche, je respecte cette position (...) Mais je regarde ce qui se passe dans les collectivités territoriales (...) la réalité des choses", a-t-elle dit.

Or, selon elle, "dans les communes, les départements, les régions, jamais les élus de l'UDF ne viennent conforter des majorités de gauche, même lorsque les décisions prises sont bonnes pour l'avenir des territoires, sont intelligentes". François Bayrou fait campagne sur le thème d'une remise en cause des clivages droite-gauche et n'a pas exclu, s'il était élu, de nommer un Premier ministre de gauche. Mardi à Rennes, Ségolène Royal a accusé implicitement le candidat de l'UDF François Bayrou, de vouloir "brouiller les cartes" de l'élection présidentielle, affirmant que "seule l'union des forces de progrès peut permettre de battre la droite".

"Il faut gagner, et gagner dans la clarté commence par la reconnaissance des identités politiques", a déclaré Mme Royal devant plus de 10.000 personnes (18.000 selon les organisateurs). "Il ne faut pas dissimuler d'où l'on vient", a-t-elle ajouté. Elle a souligné qu'il n'y avait de son côté "aucune ambiguïté" car elle est une "élue socialiste depuis quatre mandats" et à la tête d'une région "au nom d'une majorité réunissant toute la gauche".

"Telle est ma stratégie, l'union des forces de progrès seule permet de battre la droite", a-t-elle affirmé. La candidate du PS a assuré que "ceux qui se disent ni de droite ni de gauche" ont "toujours fini par tomber du même côté", sans toutefois nommer François Bayrou. Elle s'en est prise à ceux qui "cherchent à brouiller les cartes" alors qu'ils sont "comptables du bilan". "Il est temps de faire cesser cette confusion molle et de mettre la vérité devant. La vérité, c'est d'abord la politique par la preuve", a conclu sur ce point Ségolène Royal.
 
Bon , apparemment Marie-Ségolène a compris qui était son adversaire au premier tour, c'est le métier qui rentre .
 
A plus, c'est celà oui .

11:00 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (71) |  Facebook |

16/02/2007

Viva la Colza

François Bayrou est convaincu qu'il sera élu président de la République
[ 16/02/07 ]

Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Retour à la page précedente
Imprimer l'article
Lire cet article au format PDF
Tous nos fils RSS
Envoyer à un ami
R?agir ? cet article

Invité hier soir de l'émission « A vous de juger » sur France 2, le président de l'UDF, François Bayrou, s'est dit convaincu d'être élu, le 6 mai, à la présidence de la République. « Oui je crois que je serai élu président de la République », a-t-il déclaré, en estimant que les Français avaient « besoin de sortir de ce choix établi à l'avance » entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Il a qualifié le programme de la candidate socialiste de « catalogue de promesses ». A cet égard, le candidat centriste a chiffré son projet à « 20 milliards d'euros à peu près », un coût qu'il a jugé « entièrement équilibré par des économies ». Il doit présenter dans les premiers jours de mars l'intégralité de son programme et de son financement. Hier soir, François Bayrou s'est engagé à « faire la réforme des retraites et à la soumettre à référendum ». « La réforme des retraites sera obligatoire quel que soit celui qui sera élu, et ceux qui ne le disent pas mentent », a lancé le candidat centriste. Il a par ailleurs indiqué que sa première réforme serait la mise en oeuvre d'un plan de lutte contre l'exclusion.

 

Tant qu'à faire, allez

à plus, c'est celà oui .

14:26 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/12/2006

België barst pschit

Comme tout le monde hier soir je me suis fait bluffer par la RTBF , non seulement par le propos de ce splendide coup mais aussi par le culot de ce grand reportage de politique-fiction .

 

Rien qu'à voir la réaction de la plupart des quotidiens et des politiciens , on peut se rendre compte de la pertinence de cette émission . Ils se disent scandalisés que la RTBF s'est décridibilisée . Je suppose que pour eux cette institution publique se crédibilise en diffusant Derrick, Les feux de l'Amour ou Commissaire Moulin .

 

 Bon , bien sûr au départ quand on prend ce reportage en route , on le prend aussi dans les dents et c'est réellement très violent . Au total, c'est dérangeant et ça gratte là où ça fait (ou peut faire) mal . Quel grand moment , peut-être le plus grand depuis Orson Wells et ses martiens . Grand bravo à la RTBF .

 

Maintenant je vais vous expliquer pourquoi j'ai adoré cette initiative . Les raisons sont diverses et d'ordre très différentes . La première de ces raisons c'est que les gens se sont éveillés et se sont parlés , qui n'a pas reçu d'appels téléphoniques hier soir ? Qui n'a pas téléphoné à des parents ou des amis pour savoir si c'était du lard ou du cochon ?

 

La deuxième raison , en corollaire , les gens ont réfléchi grâce à la télévision , se sont posés des questions et ont ,même peu ou prou, exercé leur sens critique . Même ceux qui ont le moins marché dans le coup , même ceux qui se disent les plus lucides (suivez mon regard vers celui qui se prend pour l'archétype de celui à qui on ne la fait pas) se sont rendus compte que les médias et en particulier la télévision sont des leviers importantissimes de notre société et qu'ils nous amenaient exactement où ils le voulaient . Ce qui est dérangeant pour moi c'est où ils nous amènent la plupart du temps, pas hier soir .

 

Cette émission à prouvé également son apport salutaire par la réaction des politiciens et des "journalistes" ; les premiers paniqués à l'idée de voir les gens se sentir réellement concernés par la politique , les seconds paniqués par l'idée de voir ces mêmes gens demander un peu de vraies informations et de se voir obligés de se réveiller de leur paresse intellectuelle si confortable .

 

Pour les réactions politiques les nominés pour l'Oscar de la grande panique sont celles d'Yves Leterme (comme par hasard) qui y voit une volonté politique et une caricature des revendications flamandes (comme si lui n'était pas une caricature), de Fatima Lanaan (vous savez l'alibi communautaire du gouvernement wallon) qui convoque l'administrateur général de la RTBF sur le ton de "mais pour qui vous prenez-vous , prendre les gens pour des citoyens c'est un scandale" et du voyou Uyttendaele qui demande des excuses à la RTBF . Bref quand on examine ces pedigrees preuve est faite par l'(les)absurde(s) que cette émission était salutaire .

 

Merci encore à la RTBF , allez à plus,

 

C'est celà oui .

10:42 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/11/2006

Disparition tragique, le bar atteint .

Georges Simenon doit se retourner dans sa tombe , un des trois endroits mythiques de la vie liégeoise est à l'agonie .

 

En Dju d'la , tout va bien en Roture ; la carré est toujours ouvert la nuit (même si les bars cèdent de plus en plus la place à des commerces diurnes) . Mais qu'est-ce qui se passe-t-il alors ? Un génocide rien de moins .

 

Plus de 50% d'une espèce a été décimée en moins de 24 heures ; 8 bars à hotesses (et plus si affinités avec 50€ en liquide) de la rue Varin ont été rasés .

 

La délocalisation (couchés Olivier et José c'est pas pour vous) de ces activités va faire disparaître quelques raretés du comportement automobile : la seule rue de Liège où un radar n'a jamais été utile (une piste pour les fans de sécurité routière ?) et l'unique rue de Belgique où l'on roule à gauche (d'où le surnom de Rue d'Angleterre) .

 

Manquerait plus qu'on ne cache le Palais des Princes-Evêques et Pierreuse avec un gros batiment en laid bêton qui servirait à 12 avocats et 11 juges à la con .

 

A plus, c'est celà oui .

 

 

10:56 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |