01/04/2008

Le mur de l'Atlantique.

La sagacité des internautes n'est plus à prouver, mais là on peut dire que la dernière découvertre faite par certains médias dits citoyens est une bombe .

 

Le réchauffement climatique est une réalité (bon ça c'est pas un scoop), par contre l'imminence des dégats nous est souvent cachée. "Vous inquiètez pas les flamands que vous connaissez vivront toujours en Flandre", "Des vraies répercussions en Europe pas avant une bonne centaine d'années",....Et là que découvre-t-on? Je vous le donne Emile? Que le gouvernement du petit Nicolas (et là il ne fait que suivre ce que l'autre grand Jacques avait initié), prévoit à l'horizon 2020 la construction d'une digue géante afin de sauver ce qui pourra l'être. Des dizaines d'ingénieurs français, conseillés par des spécialistes hollandais qui connaissent le problème à merveille, sont actuellement à pied d'oeuvre. Basés à Montaigu (point de passage de l'ouvrage monumental), ceux-ci sont occupés à plancher sur la meilleure manière de sauver ce qui pourra l'être.

 

On peut comprendre qu'afin d'évitrer des mouvements de panique, les autorités n'alarment pas les populations; mais un plan de "délocalisation" concerté de la population de la région semble être une obligation. Pourquoi ne pas préparer en douceur la population Nantaise, qui serait le point de départ de la digue de la dernière chance, à son exil. Et puis en France, c'est pas la place en hauteur qui manque; on pourrait recaser tout le monde sur le Mont-Blanc ou sur les pentes de l'Alpe d'Huez...Plus besoin de se déplacer pour suivre le Tour!

 

Enfin, voilà, la menace de montée des eaux, c'est pas pour demain c'est pour aujourd'hui. Mais surtout ne le dites à personne.

 

A plus, c'est celà oui....

07:30 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |