17/04/2006

zizou au programme

 

Ce n'est rien d'autre qu'un fait divers, mais la mort de Joe , 17 ans , à Bruxelles est à gerber . Poignardé et vidé de son sang pour un lecteur mp3 . Les mots ne sont jamais assez dur pour condamner la petite frappe qui a commis cet acte .

 

Cependant, mon dégout est encore plus marqué envers celui qui le couvre depuis le jour de l'assassinat de l'adolescent . De celui, ou ceux, qui depuis cette date protège le meurtrier d'un enfant  .

 

Bien sûr, quand (ou si) l'enculé au couteau sera arrêté , il expliquera qu'il avait peur des représailles ou une autre couillonade et tous les imbéciles de la terre le plaindront .

 

Quand on pense à l'inutilité de ce meurtre, il suffisait d'aller se servir dans une grande surface d'Auderghem . Commune où un juge génial a décidé de ne plus poursuivre les vols en grandes surfaces . A part ça , on va essayer de m'expliquer que certains n'éprouvent aucun sentiment d'impunité . Amis , à vos caddies !

 

Plus léger, et autre sujet : je n'en étais pas tout à fait sûr, mais c'est maintenant une certitude la campagne présidentielle française de 2007 va voler haut . Pour preuve dans un entretien radiophonique sur RTL Radio, Ségolène Hollande-Royal a déclaré à propos de sa candidature : "Comme le dit Zinédine Zidane : il y a des individualités mais on gagne en équipe !" . Comme quoi, on racle déjà XXL .

 

A quand les citations de Virenque et Candeloro pour éclairer les programmes ?

 

A plus, c'est celà oui .

15:10 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (75) |  Facebook |

Commentaires

jean "J'adooore Chavez, MAIS il doit sûrement détourner une partie de la rente pétrolière, sinon, les vénézuéliens seraient plus riche....." J.T.
"Je déteste Sarkozy, mais il faut avouer qu'il fait ce qu'il dit...." J. T.
"Mais pourquoi les défenseurs de la cause palestinienne en reviennent-ils toujours à la seconde guerre mondiale (autrement dit, la Shoah...)?" J. T.
En parlant du soldat israélien enlevé: "Tu voudrais qu'il meure, je sais, tu voudrais sa mort hein, toi tu préférerais qu'on le tue, mais dis-le que tu préfèrerais qu'on le tue...." J. T.
"Norman Finkelstein, celui qui dit que les juifs n'ont jamais mis d'argent dans les banques suisses..." J.T. (cfr. article sur ton blog "je suis ridicule, mais je m'obstine")

Désolé, mais il m'étais impossible de ne pas consigner ces petits chefs-d'oeuvres...attention, ça empire...

Écrit par : quaeps | 03/07/2006

qui se ressemble... The latest chapter of the conflict between Israel and Palestine began when Israeli forces abducted two civilians, a doctor and his brother, from Gaza. An incident scarcely reported anywhere, except in the Turkish press. The following day the Palestinians took an Israeli soldier prisoner - and proposed a negotiated exchange against prisoners taken by the Israelis - there are approximately 10,000 in Israeli jails.


That this "kidnapping" was considered an outrage, whereas the illegal military occupation of the West Bank and the systematic appropriation of its natural resources - most particularly that of water - by the Israeli Defence (!) Forces is considered a regrettable but realistic fact of life, is typical of the double standards repeatedly employed by the West in face of what has befallen the Palestinians, on the land alloted to them by international agreements, during the last seventy years.


Today outrage follows outrage; makeshift missiles cross sophisticated ones. The latter usually find their target situated where the disinherited and crowded poor live, waiting for what was once called Justice. Both categories of missile rip bodies apart horribly - who but field commanders can forget this for a moment?


Each provocation and counter-provocation is contested and preached over. But the subsequent arguments, accusations and vows, all serve as a distraction in order to divert world attention from a long-term military, economic and geographic practice whose political aim is nothing less than the liquidation of the Palestinian nation.


This has to be said loud and clear for the practice, only half declared and often covert, is advancing fast these days, and, in our opinion, it must be unceasingly and eternally recognised for what it is and resisted.



Tariq Ali
John Berger
Noam Chomsky
Eduardo Galeano
Naomi Klein
Harold Pinter
Arundhati Roy
Jose Saramago
Giuliana Sgrena
Howard Zinn






Israël a le droit de se défendre...

Georges W. Bush

Bernard Henri Levy

Jean Tilkin

Écrit par : quaeps | 26/07/2006

conclusion... Voici, en exclusivité, ces règles que tout le monde doit avoir à l’esprit lorsqu’il regarde le JT le soir, ou quand il lit son journal le matin. Tout deviendra simple. (Pas besoin de les relires, pour toi, c'est inné...)

Règle numéro 1 : Au Proche-Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers, et c’est toujours Israël qui se défend. Cela s’appelle des représailles.

Règle numéro 2 : Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n’ont pas le droit de tuer des civils de l’autre camp. Cela s’appelle du terrorisme.

Règle numéro 3 : Israël a le droit de tuer les civils arabes. Cela s’appelle de la légitime défense.

Règle numéro 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l’appellent à la retenue. Cela s’appelle la réaction de la communauté internationale.

Règle numéro 5 : Les Palestiniens et les Libanais n’ont pas le droit de capturer des militaires israéliens, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats.

Règle numéro 6 : Les Israéliens ont le droit d’enlever autant de Palestiniens qu’ils le souhaitent (environ 10 000 prisonniers à ce jour, dont près de 300 enfants). Il n’y a aucune limite et ils n’ont besoin d’apporter aucune preuve de la culpabilité des personnes enlevées. Il suffit juste de dire le mot magique "terroriste".

Règle numéro 7 : Quand vous dites "Hezbollah", il faut toujours rajouter l’expression "soutenu par la Syrie et l’Iran".

Règle numéro 8 : Quand vous dites "Israël", il ne faut surtout pas rajouter après : "soutenu par les États-Unis, la France et l’Europe", car on pourrait croire qu’il s’agit d’un conflit déséquilibré.

Règle numéro 9 : Ne jamais parler de "Territoires occupés", ni de résolutions de l’ONU, ni de violations du droit international, ni des conventions de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l’auditeur de France Info.

Règle numéro 10 : Les Israéliens parlent mieux le français que les Arabes. C’est ce qui explique qu’on leur donne, ainsi qu’à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole. Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s’appelle de la neutralité journalistique.

Règle numéro 11 : Si vous n’êtes pas d’accord avec ces règles ou si vous trouvez qu’elles favorisent une partie dans le conflit contre une autre, c’est que vous êtes un "dangereux antisémite". »

Rien à ajouter !

Écrit par : quaeps | 31/07/2006

jean texte de Bernard Langlois...

Écrit par : quaeps | 31/07/2006

quaeps alors on profite du fait que je sois en vacances pour mettre quelques commentaires pour se la jouer "ce que je dis est tellement intelligent que tu ne réponds plus..." . Lamentable petit étron ! Allez bonnes vacances (tu pars dans 2 heures et j'espère que tu verras ce post) .

Écrit par : jean | 18/08/2006

jean le premier commentaire date du 03/07...je vois que tu n'as pas profité de tes vacances pour apprendre à lire...pour les autres, je n'ai pas pu résister,ton légendaire "Israël a le droit de se défendre..." (prononcé chez moi la veille de ton départ...) méritant bien une bonne petite claque...aux mauvaises odeurs....
viva la revolution...con la cerveza...paella...pindeda....zorro este don diego de la vega...

Écrit par : quaeps | 18/08/2006

quaeps 1. le texte en anglais a été publié dans "Le Monde" le 20 ou le 21 juillet (je sais plus et je m'en fous) donc je l'avais lu . A part ça on ne trouvera JAMAIS (contraire d'une et une seule fois un article parlant de Chomsky ou donnant la parole à Chomsky dans la presse française) du Noam dans "Le Monde" .
2. ridicule et aussi propagandiste qu'un discours de Bush-Blair réunis, mais comme c'est ton côté de la propagande tu approuves .
3. a. je n'ai jamais dit ça, j'ai dit que j'attendais de voir comment le peuple vénézuélien va bénéficier directement des milliards de dollars que rapporte le pétrole à ce pays .
b. c'est vrai il fait ce qu'il dit (et c'est d'ailleurs assez génant) .
c. ou j'ai voulu dire israêlien ou la phrase est complètement sortie de son contexte (par ex. je pouvais parler de ton idole Ahmenijab)
d. tu m'as répondu "j'espère qu'ils l'ont déjà tué" (tu es du genre à danser autour des tombes des lampistes) .
e. ??? je me rappelle que tu m'as parlé de lui quand tu m'as dit que tu attendais ses bouquins, à part ça...

on écrit il m'étaiT

Allez je consigne un peu aussi alors :

Ca fait des années que les russes ne cachent plus rien 02-05-2005
j'ai contesté(…)par habitude 01-06-2005 (belle preuve d’intégrité intellectuelle) .
les libéraux s'inclineront et le plan B arrivera...27-06-2005
Oralement : « la Norvege ne fait pas partie de l’UE ? T’es pêté… » Preuve : pour la norvège, je ne savais pas 23-06-2005

Je garde bien sûr les meilleures .


J'avertis tout qui (par un hasard mystérieux) se demanderait pourquoi Quaeps ne réplique(rait) pas je précise qu'il part aujourd'hui en Espagne (vous pouvez le joindre chez Juan Carlos Palais Royal à Madrid) et qu'il a autre chose à faire . Je précise aussi que ses (à lui) petites mesquineries montre la hauteur de ce personnage (au demeurant fort sympathique devant une brochette ou autre plat en sauce) , et que je suis entré une fois dans ce petit jeu mais que je n'y replongerai plus .

Écrit par : jean | 18/08/2006

quaeps ? Zorro este Don Diego De La Vega ? Putain !!!

Écrit par : jean | 18/08/2006

jean 1 bobards, 1 le texte est de John Berger, SIGNE par Chomsky, 2 Chomsky a DEJA, PLUSIEURS FOIS été publié par "Le Monde" (comme par Libé d'ailleurs, ou l'Huma...)...j'ai toujours dis ET ECRIS qu'il était QUASI invisible dans la presse française (quelques articles en 40 ans pour "l'intellectuel vivant le plus important du siècle" (NY Times, etc...), ça fait un peu juste...d'ailleurs, tu n'avais JAMAIS entendu parler de lui avant que je t'en parles....
2 non, juste la vérité, mais je sais...ça pique...
3 a FAUX, tu l'as dis TEXTUELLEMENT...un peu bourré d'accord, mais sincère...pour une fois....
b FAUX, tu crois qu'il fait ce qu'il dit, mais comme tu ne sais pas plus ce qu'il dit que ce qu'il fait....tu repasses la propagande, comme d'hab...
c FAUX, tu parlais bien des "arabes" (peut être avec Abeldmajinacafé en tête, mais ça ne change RIEN...)....
d FAUX, j'ai dit que je ne COMPRENNAIS pas qu'ils ne l'aient pas tué...si une armée de soldats flamands rase ma maison et tue ma famille, il ne vaut mieux pas pour eux que j'en capture ....voilà ce que j'ai dit....
e oui, et le LENDEMAIN (du jour où je t'en ai parlé...), tu postais un article sur lui sur ton blog ridicule, c'est bien ce que je dis....

j'écris ce que je veud...

oui, ça fait des années que les médias ont accès (relatif, comme dans TOUS les pays) aux scandales qui secouent la vie politique russe, cfr.les nombreux livres consacrés à Poutine....

oui, comme tu m'as HABITUE à ne dire QUE des ânerie...je conteste PAR HABITUDE, comme je le ferais pour Bhl, Minc, Finkelkrault, et...bref toi et les tiens...

oui, les libéraux s'inclineront et le plan b arrivera...et ?

oui, j'ai déjà répondu, je me suis trompé sur la Norvège...un pays aussi passionant et présent sur la scène politique internationnale que le Luxembourg...autant pour moi....

FAUX, je réponds...encore une erreur...

je sais, tu sais et tu sais que je sais...et je sais que c'est douloureux...courage...

Écrit par : quaeps | 18/08/2006

jean 1 PS: "Noam Chomsky, linguiste américain professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology), et, selon les propres mots d’Alain Finkielkraut, « l’intellectuel planétaire le plus populaire » [1], n’est pas exactement la coqueluche des journalistes ou des intellectuels français, c’est le moins que l’on puisse dire.

Depuis une vingtaine d’années, ils ne parlent jamais de son œuvre, qui occupe pourtant (ou peut-être précisément parce qu’elle occupe) une place fondamentale dans la pensée critique moderne. Et les rares fois où son nom est évoqué, c’est pour ressasser encore et toujours les mêmes calomnies effarantes de bêtise et de malhonnêteté [2]. Tout en lui refusant, bien entendu, le droit de répondre librement à ces accusations [3].

Le Figaro , Libération, Le Monde, Bernard-Henri Levy, Alain Finkielkraut, Alain Gérard Slama, Jacques Attali, André Glucksmann, Philippe Val et bien d’autres, se sont ainsi époumonés à de nombreuses reprises [4], pour condamner les idées répugnantes qu’ils lui prêtent avec une mauvaise foi consternante.

Tout cela est pourtant connu et limpide, pour toute personne qui s’est donné la peine de lire ses écrits, et qui est portée dans son travail de journaliste, ou d’intellectuel, par un minimum de rigueur et d’honnêteté."

posté sur mon blog, il y a des mois....

Écrit par : quaeps | 18/08/2006

autant pour moi..j'avais mal copié/collé... Voir notamment, N. Chomsky - Réponses inédites à mes détracteurs parisiens - Spartacus, 1982 ; "Apparemment sans haine" (Le Figaro, 20.01.2001), "Le négationnisme, une barbarie banalisée" (Le Figaro, 25.05.2000), "Kosovo : l’imposture Noam Chomsky" (Libération, 14.04.2000), les propos de Jean-Michel Helvig dans Libération du 25.05.2000, les propos d’Alain Finkielkraut sur France 2 (Campus, 12.10.2003) et France Culture ("Répliques", 25.10.2003), les « bloc-notes » de B-H. Levy dans Le Point du 04.01.2002 et du 27.07.2001, L’avenir d’une négation, réflexion sur la question du génocide (A. Finkielkraut - Seuil, 1984) ; "Un intellectuel controversé" (Le Monde, 01.09.1998), "Réponse à Noam Chomsky" (Le Monde, 13.09.1998), "Histoire d’une négation" (Le Monde, 24.03.2000), ainsi que les éditos des n°522 (19.06.2002), n°523 (26.06.2002) et n°534 (11.09.2002) de Charlie Hebdo. Pour être un peu plus complet, il faut préciser que Le Monde, a accordé au milieu de ses médisances, une interview à Chomsky dans son édition du 1er septembre 1998 (mais qui se contente de lui demander à nouveau des justifications, sans l’interroger sur son travail), et que Guillaume Lecointre a eu la liberté de s’étonner de la « perception étrange » de Philippe Val dans Charlie Hebdo, sans avoir toutefois la place de répondre à toutes ses médisances ("Comment lire Chomsky ?" - Charlie Hebdo n°530, 14.08.2002). Quant à Télérama, si le magazine a certes accordé dans son numéro du 7 mai 2003 une interview au dissident, il n’a pas à ma connaissance publié dans ses colonnes de critiques de ses ouvrages ni même, curieusement, du documentaire sorti en septembre dernier Noam Chomsky : Pouvoir et terreur, entretiens après le 11 septembre (John Junkerman, Japon, 2002), se contentant de l’évoquer en admettant sans grand enthousiasme son succès, à l’occasion d’un court article assez plat, et parsemé d’insinuations douteuses.

Écrit par : quaeps | 18/08/2006

oui, bon, chomsky, il a aussi minimisé le genocide cambodgien, mais bon, voila quoi....J. Tilkin Après 1975, la première tâche des Etats-Unis a été de regagner le terrain perdu en Indochine et ailleurs. D'une part en cherchant à isoler et à persécuter les pays d'Indochine, d'autre part en montant une vaste offensive idéologique contre ces pays. Dans le domaine des persécutions, Chomsky note que les Etats-Unis ont empêché l'Inde d'envoyer 100 buffles au Vietnam, dont le cheptel avait été détruit, au moment même où la presse montrait des photos de paysans tirant des charrues, comme preuve de la cruauté des communistes. Ou encore, le Département d'Etat a tenté d'empêcher l'envoi de pelles au Laos ou de crayons au Cambodge. Ce dernier pays allait être, pendant la période des Khmers Rouges, la principale cible des attaques idéologiques. En avril 1975, les Khmers Rouges entrent à Phnom Penh. En juillet, le New York Times parle de «génocide» ; peu après, le Reader's Digest (vendu à 18 millions d'exemplaires) publie «Murder in a Gentle Land» («meurtre dans un gentil pays») de Barron et Paul, qui deviendra vite un best-seller. Des journaux populaires (TV Guide), et intellectuels (New York Review of Books) dénoncent «l'auto-génocide». En français, on a «Cambodge, année zéro», de Ponchaud, un prêtre qui reprend les mêmes thèses. Ces vues ont été popularisées dans un film pour grand public («La déchirure» ; «The killing fields» en anglais).

Un spécialiste du Cambodge (57), M. Vickery, parle lui de «vision totale et standardisée» qui s'impose dans les médias. D'après cette vision, les Khmers Rouges ont cherché à éliminer non seulement ceux qui avaient servi le régime proaméricain de Lon Nol, mais tous les intellectuels, toutes les personnes tant soit peu «occidentalisées» ; de plus, ils ont aboli l'enseignement, la médecine et la religion. Ils ont fait évacuer Phnom Penh principalement pour des raisons idéologiques. Ils ont séparé les familles, provoqué des famines, persécutés les minorités. Au total, ils sont responsables de la mort de 2 à 3 millions de personnes. M. Vickery, qui parle Khmer, passe en revue les témoignages des victimes et constate qu'il y a de grands contrastes entre différentes régions et différentes périodes. Bien que totalement opposé politiquement aux Khmers Rouges (il soutenait le régime pro-vietnamien de Heng Samrin), il estime que «certaines estimations de la «vision totale et standardisée» doivent être réduites d'un facteur allant de 10 à 50" (58).

Dans leurs analyses, Chomsky et Herman comparent la période 1970-75 (régime de Lon Nol et bombardements américains massifs) et 1975-79 (la période des Khmers Rouges, qui se termine par l'invasion vietnamienne). D'après une Commission d'enquête finlandaise, 600.000 personnes furent tuées durant la première période, et il y eut deux millions de réfugiés. Pour la deuxième période, ils estiment le nombre «d'exécutions» entre 75.000 et 150.000 et environ un million de morts suite à la faim, le surtravail etc... (59). Vickery estime à 500.000 le nombre de morts durant la phase américaine et à 750.000 le nombre de morts provoquées par «les conditions spéciales» des Khmers Rouges (60). Il faut remarquer que les chiffres de la CIA sont plus élevés pour la première phase (600 à 700.000 morts), et plus bas pour la deuxième (50 à 100.000 exécutions) (61). En général, les sources officielles américaines sont beaucoup plus modérées sur les Khmers Rouges que les médias. Mais Chomsky et Herman pensent que la CIA était, vers 1979, déjà biaisée en faveur des Khmers Rouges, contre le Vietnam. Il faut dire que la «ligne» défendue par les Etats-Unis peut changer en fonction de l'ennemi du moment. Pendant la période de l'occupation vietnamienne, on a moins insisté sur les atrocités des Khmers Rouges, alors qu'elles reviennent au premier plan aujourd'hui. Par exemple, en 1979, D. Pike, «spécialiste» du gouvernement écrivait que Pol Pot était le leader «charismatique» d'une «révolution paysanne sanglante mais couronnée de succès et qui conserve un reste substantiel de soutien populaire» (62). D'autre part, on peut dire que, pour la première fois dans l'histoire, certains Américains ont pris au sérieux la propagande vietnamienne, après 1979 et uniquement à propos du Cambodge.

Un autre exemple qui montre combien les faits sont difficiles à établir est fourni par la «Far Eastern Economie Review», un journal considéré comme sérieux : se basant sur des estimations de la CIA, ils évaluent la population du Cambodge à 8,2 millions de personnes en 1979 (c'est-à-dire en augmentation par rapport aux 7,1 millions de 1975). Puis, un an plus tard, le chiffre est tombé à 4,2 millions. Quelques soient les faits qui se sont passés entre 1975 et 1979, il faut remarquer qu'à la fin de la guerre, les gens mourraient de faim, à Phnom Penh où il y avait un million de réfugiés, au taux de 100.000 par an (63). Et encore, il y avait un pont aérien de nourriture américaine immédiatement suspendu lors de la victoire des Khmers Rouges. Des sources américaines prédisaient un million de morts de faim lors de l'arrêt de cette aide ; 75% des animaux de trait étaient morts suite à la guerre et ils prévoyaient «un travail d'esclave et des rations de famine pour la moitié de la population» ainsi que «des souffrances générales... pendant deux au trois ans, avant d'arriver à l'autosuffisance en riz» (64).

Chomsky et Herman ont surtout analysé, non pas la situation sur le terrain mais la façon dont la presse a utilisé l'information disponible, éliminant tout ce qui contredisait la «vision totale et standardisée», et accordant foi aux récits les plus douteux. Dans leur étude, ils donnent des exemples «d'interviews, de déclarations et de photographies fabriquées à propos des Khmers Rouges et constamment réitérées, même après que la fraude ait été admise» (65). Par exemple, Jean Lacouture, dans un compte-rendu du livre de Ponchaud, dit que les Khmers Rouges se sont «vantés» d'avoir tué deux millions de gens. Ce chiffre resta la norme (parfois amplifié jusqu'à 3 millions), bien que Lacouture ait reconnu publiquement (66) qu'il avait mal lu Ponchaud et que le chiffre de morts pouvait être dans les milliers, ajoutant que la différence n'était pas importante. Chomsky dit que cela montre bien l'attitude manifestée à l'égard des faits lorsqu'il s'agit d'ennemis officiels. Si quelqu'un déclare que les Israéliens se sont vantés d'avoir tué deux millions de gens lors de l'invasion du Liban (en 1982), puis reconnaît que le nombre de morts se situe dans les milliers, mais que ça n'a pas d'importance, il ne sera pas pris très au sérieux. En ce qui concerne l'origine de cette «vantardise», il s'agissait «d'une phrase attribuée aux Khmers Rouges mais qui était une mauvaise traduction de phrases, soit qui avait été carrément inventées par Ponchaud, soit qui n'avait pas été publiées dans un journal cambodgien, comme le disait Lacouture, mais dans un journal thaïlandais, qui avaient été mal traduites par Ponchaud et qui exprimaient pratiquement l'opposé de ce qui était dit» (67). L'intégrité de Ponchaud lui-même (un prêtre «d'origine paysanne» qui «vit et sympathise avec les paysans cambodgiens», mais qui n'avait rien trouvé à dire lors de la guerre américaine) laisse rêveur : dans l'édition américaine de son livre, il rend hommage à Chomsky pour son «attitude responsable et la précision de sa pensée» (à propos du Cambodge). Dans l'édition internationale, datée du même jour, il supprime ce passage et accuse Chomsky de nier les massacres, de rejeter les témoignages des réfugiés etc... (68). Evidemment, cette édition (internationale) n'est pas en vente aux Etats-Unis. Ponchaud était en bonne compagnie dans ce genre de manoeuvres. Par exemple, l'éditeur du «Nouvel Observateur» publia une lettre de Chomsky, en en retirant des remarques critiques sur les Khmers Rouges, de façon à pouvoir accuser Chomsky de ne pas critiquer le régime ! (69). Après cela, un intellectuel assez connu, W. Shawcross, est encore parvenu à accuser «la gauche» (c'est-à-dire essentiellement Chomsky et Herman) d'avoir muselé la presse à propos du Cambodge et d'avoir ainsi empêché toute intervention qui aurait mis fin au génocide (70).

Pour expliquer son attitude face aux dénonciations occidentales des Khmers Rouges, ou du sort des «boat people», Chomsky recourt à la comparaison suivante : supposons que la guerre de 40-45 se soit arrêtée à la frontière allemande et que l'Allemagne ait conservée pour l'essentiel ses institutions nazies ; que penserait-on si des intellectuels allemands, qui ne se seraient opposés à la guerre que quand il était manifeste qu'elle était perdue, auraient ensuite protesté contre les «excès» et les «crimes» commis par la résistance dans les pays libérés ?

Ceci dit, Chomsky n'a effectivement aucune sympathie politique pour les Khmers Rouges. Mais il voit bien l'usage qui est fait de ces mensonges : justifier, a posteriori, l'intervention américaine («on vous l'avait bien dit»). Pour cela, il faut que les crimes des Khmers Rouges dépassent l'imaginable. Et justifier a priori toute intervention ultérieure, par exemple, lorsque l'ambassadrice de Reagan à l'ONU, J. Kirkpatrick dit du FMLN que ce sont «des guerrilleros dont le fanatisme et la violence font penser à Pol Pot» (71). Une bonne partie de l'intelligentsia française a commencé son (long) virage à droite avec l'affaire des Khmers Rouges, alors que personne ou presque ne s'est soucié d'établir les faits. Par exemple, le compte-rendu de Lacouture sur Ponchaud est paru en France et aux Etats-Unis ; mais c'est seulement aux Etats-Unis qu'une correction a été publiée, suite aux interventions de Chomsky.

L'hypocrisie de l'indignation occidentale à propos du Cambodge est révélée, d'une part par l'indifférence manifestée pendant la période américaine de la guerre (on parlait de «bombardements secrets», alors que seul le silence des médias les rendait secrets), d'autre part par la réaction lors de l'annexion par l'Indonésie de l'ex-colonie portugaise de Timor-Est. Devenue indépendante en 1975, sous la direction du mouvement de libération Fretilin, cette presque île fut annexée en décembre 1975 par l'Indonésie. La résistance a dû être intense parce que l'on estime qu'il y a eu jusqu'à deux cent mille morts (dans un pays dont la population est le dixième de celle du Cambodge). Au moment de l'invasion, Kissinger donna l'ordre à l'ambassade américaine à Jakarta de «donner moins de nouvelles de Timor». Le New York Times parlait beaucoup de Timor au moment de l'accès à l'indépendance et presque plus au moment de l'invasion. Devenu président, J. Carter, qui disait que les droits de l'homme étaient «l'âme de notre politique étrangère» augmenta son aide militaire à l’Indonésie ; la France a également vendu des armes à l’Indonésie à ce moment, sans que cela ne suscite la moindre protestation. L'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, P. Moynihan, écrit : «Le Département d'Etat voulait que les Nations Unies soient totalement inefficaces dans leurs actions (sur Timor). Cette tâche me fut confiée, et je la remplis, non sans succès» (72). Un peu plus loin, il admet que l'invasion a coûté la vie à « 10% de la population, presque la proportion de pertes subies par l'Union Soviétique pendant la deuxième guerre mondiale». Moynihan est un personnage respecté aux Etats-Unis. Bien qu'il se vante d'avoir soutenu des actions qu'il compare lui-même à celles d'Hitler en URS S, il a reçu, en 1975, la plus haute distinction de la ligue internationale pour les droits de l’homme, distinction que J. Carter devait recevoir en 1982. Rappelons que tout ceci se passe à la même époque que les événements du Cambodge (73).

Écrit par : quaeps | 10/09/2006

la voix de son maître....comme d'hab.... Parlant de ce dernier, au cours de l’émission « Campus » sur France 2 le 12 octobre 2003, Alain Finkielkraut s’étrangle dans ses mensonges : « Quel est aujourd’hui l’intellectuel planétaire le plus populaire, celui en tout cas dont les livres se publient, prolifèrent partout, c’est à ma... à ma grande surprise Noam Chomsky ? On ne voit que Noam Chomsky. Or qu’a dit Noam Chomsky au moment du génocide Cambodgien ? Là il n’y avait pas d’image, mais il a dit il ne s’est rien passé au Cambodge , parce que pour Noam Chomsky, rien ne peut avoir lieu... si vous voulez, aucun, aucun... aucune oppression n’est possible, sinon l’oppression américano-sioniste. Donc tous les autres événements n’existent pas, et ça c’est très très grave. »

Dans un entretien accordé à Bernardo Zacka, en décembre 2003 [3], le prêt à penser digéré de Finkielkraut ressort : « Et Chomsky lui...Chomsky a une idéologie, et précisément, une idéologie comme dirait Popper infalsifiable. Chomsky, quand un fait dérange sa croyance, ce fait n’existe plus. Chomsky, c’est la perpétuelle victoire de l’idéologie sur les faits. » Et encore une fois, Finkielkraut réitère la même contrevérité : « Le Cambodge a été le théâtre d’un génocide. Ce génocide a été accompli par des cambodgiens au nom du communisme. Y insister, c’était récuser l’idée que tout le mal vient de l’Amérique, donc il a dit que c’était rien, des petites exactions, des petites vengeances. Donc Chomsky réduit les évènements a cette idéologie préalable : les américains sont coupables de tout. »

Écrit par : quaeps | 10/09/2006

quaeps c'est quoi ce schmürtz , c'est à propos de quoi ?

Écrit par : jean | 10/09/2006

incroyable mais vrai.... apprends à lire...

Écrit par : quaeps | 11/09/2006

quaeps je suppose que c'est pour me faire partager ton opinion sur Pol Pot .
Pol Pot était le leader «charismatique» d'une «révolution paysanne sanglante mais couronnée de succès et qui conserve un reste substantiel de soutien populaire» , ou le contraire : comme tu veux .

Écrit par : jean | 11/09/2006

apprends à lire...la suite Il faut dire que la «ligne» défendue par les Etats-Unis peut changer en fonction de l'ennemi du moment. Pendant la période de l'occupation vietnamienne, on a moins insisté sur les atrocités des Khmers Rouges, alors qu'elles reviennent au premier plan aujourd'hui. Par exemple, en 1979, D. Pike, «spécialiste» du gouvernement écrivait que Pol Pot était le leader «charismatique» d'une «révolution paysanne sanglante mais couronnée de succès et qui conserve un reste substantiel de soutien populaire» (62).

Écrit par : quaeps | 11/09/2006

bravo.... bel exercice de noirblanc...remarquable...les commissaires seront fier de toi....

Écrit par : quaeps | 11/09/2006

quaeps tu m'as mal compris , j'ai pris une phrase au hasard dans un texte beaucoup trop long sur un sujet qui m'intéresse très peu (Chomsky est-il Dieu et critiquer une virgule dans un de ses textes peut-il être puni par autre chose que par la peine de mort ?) et je t'ai précisé que si tu voulais que je sois d'accord avec cette phrase ou ne pas être d'accord , tu n'avais qu'à faire comme ça t'arrangeait le mieux .
Ce que tu as fais d'ailleurs (en prouvant une fois de plus que tu ne comprends pas les phrases les plus simples) .

Écrit par : jean | 11/09/2006

super drôle... "tu m'as mal compris , j'ai pris une phrase au hasard dans un texte beaucoup trop long sur un sujet qui m'intéresse très peu ..."...bref, tu parles dans le vide, comme d'hab....ou alors tu ne comprends rien (comme d'hab) et quand tu es confondu, tu dis que tu parlais d'autres choses....comme tu veux...

samedi, tu me disais juste que Chomsky avait minimisé le génocide cambodgien, voire nié("ouaihh, c'est ça pol pot n'a jamais tué personne..."), et là, il ne s'agit plus que de "critiquer une virgule dans un de ses textes".... REMARQUABLE...un de mes préféré (digne du "point de détails" ...)...déjà un classique de ton répertoire....

PS: la phrase que tu as sélectionnée n'était évidemment (cfr. le texte) ni représentative de "mon opnion sur pol-pot "(ni de celle de chomsky...)...elle n'appelait pas, non plus (cfr. le texte...), à "être d'accord ou pas", pour reprendre ton raisonnement, bref, c'est un monument, un couronement...encore merci...

Écrit par : quaeps | 11/09/2006

quaeps quaeps ou la victoire sur la tempête dans un verre d'eau .
il est évident que la phrase n'était pas représentative de ton texte puisque je ne l'ai pas lu (deuxième édition) .

je vois avec bonheur que tu compares le fait de mettre en doute la parole de ton Dieu au ton monocorde équivaut pour toi à mettre en doute la Shoah (si ce n'est le cas , je dirais que c'est un lapsus hautement révélateur) . N'essaye pas de te rattrapper à une branche .
("ouaihh, c'est ça pol pot n'a jamais tué personne..."),là c'est de toi que je parlais .

pour te réexpliquer une dernière fois , je me fous du texte que tu as posté (je me demande donc toujours pourquoi tu t'es cru obligé de poster un enième texte sanctifiant Chomsky et voulant démontrer que tout qui n'est pas à 200% derrière ses opinions est un génocidaire en puissance, merci on a compris ne pas toucher au maître de ni Dieu ni Maître) ; que ma phrase disait bien " partager ton opinion sur Pol Pot....ou le contraire , bref je pensais qu'en tant qu'Homo Sapiens de base tu aurais compris que je n'avais rien à foutre de ta diathrybe . Eh ben non , ça n'a pas marché tu t'excites , pérores et coules . On dirait Ségolène devant une gamine de 23 ans . Allez à la niche !

Écrit par : jean | 11/09/2006

jean jean ou le souffle sur le verre d'eau qui croit créer une tempête....
il est évident que tu as essayé de faire passer la phrase comme représentative de mon texte ("je suppose que c'est pour me faire partager ton opinion sur Pol Pot " J. Tilkin), que tu as lu au moins jusqu'à cette phrase...menteur...Xème édition...

le fait d'accuser quelqu'un de relativiser, voire nier, un génocide, puis de ramener cette accusation à "critiquer une virgule dans un de ses textes" est effectivement un procédé courament utilisé par les révisionistes de tous poils...pas de lapsus, juste des faits...je n'ai pas besoin de branche, je secoue l'arbre....
("ouaihh, c'est ça pol pot n'a jamais tué personne...")
c'est peut être bien de moi que tu parlais, le problème c'est que c'est après que t'ai donné la version de chomsky(que tu venais de mettre en cause...et dont j'ai signalé le point de vue, celui de ce texte, justement...) et cette conclusion se rapportait donc au même sujet, aux mêmes faits, bref, tu nages....et tu coules...

pour te réexpliquer une Xème fois, tu ne te fous pas du texte que j'ai posté, sinon, tu n'aurais pas pris la peine de le lire, d'en extraire une phrase suspecte histoire de sauver la face (car bien sûr tu savais que tu
mordrais la poussière, mais tu aimes avoir mal....), et si j'ai posté un texte, c'était juste en accompagement de ton "oui, bon, chomsky, il a aussi minimisé le genocide cambodgien, mais bon, voila quoi....", si tu n'avais pas compris que je collectionnais tes âneries comme d'autres celles de Bush ou Van Damme, relis la devise de mon blog...

si ta phrase disais bien "partager ton opinion sur Pol Pot" SUIVIE D'UNE PHRASE DU TEXTE SENSEE ETRE "MON OPINION SUR POL POT", mais que "il est évident que la phrase n'était pas représentative de ton texte puisque je ne l'ai pas lu (deuxième édition) .", soit tu écris n'importe quoi (comme d'hab..) soit, ton "ou le contraire" n'a qu'un seul but: te prévoir une porte de sortie...raté...

en tant qu'Homo Gigante Erectus Sapiens full options, je sais, tu sais et tu sais que je sais que tu tentes désespérément d'exister intellectuellement en t'opposant à mes références (cfr. nos blog...), inexistantes de ton côté (à part Cronin, autant pour moi...), Chomsky étant un exemple parmis d'autres...j'en ai plein...
je ne m'énerve JAMAIS avec toi, je m'amuse...
tu parles beaucoup de Ségolène et Sarko pour le moment, le maître sera fier de toi, tu respectes son agenda à la lettre...

PS: leçon terminée...

Écrit par : quaeps | 12/09/2006

quaeps crois ce que tu veux (sur le fait que j'aie lu ton texte , sur le fait qu'il m'intéresse ou pas,...) . Le fait que tu ais posté un texte répondait largement à ma question : on ne peut rien dire de Chomsky (sauf l'encenser bien sûr), on ne peut pas envisager que Chomsky ait pu se tromper ,...sans s'attirer les foudres de midinettes fanatiques en délire . En clair, je n'avais pas besoin de lire le texte , tu as posté j'ai gagné .

Sur le point précis : le fait que Chomsky ait sous-estimé le nombre de morts attribuables au régime de Pol Pot , en tous cas dans son livre "comprendre le pouvoir premier mouvement" . De 1 , sous-estimer n'est pas un crime (c'est juste se tromper de bonne foi) , de 2 l'extrait dont je parle datant de 1989 peut-être à l'époque n'avait-il pas tous les éclairages nécessaires .
p.176 deuxième paragraphe : ...à un chiffre de plusieurs centaines de milliers , un million maximum .
les chiffres qui sont donnés de nos jours parlent de 1,5 à 2 millions de morts (1,7 le plus souvent donné) . Chomsky a donc bien (certainement de bonne foi) sous-estimé le nombre de morts . Le dire est un crime pour ses fans . Alors que finalement , si il l'a fait de bonne foi , ça n'a que peu d'importance .
cqfd .

Écrit par : jean | 12/09/2006

jean je ne crois rien, je SAIS...
le fait que j'ai posté un texte ne réponds à aucune question: quand tu dis une ânerie, je la restanscris sur ton blog (cfr. mon récent post Sarko-Chavez-Finkekelstein, sans rapport avec Chomsky...pas de chance...), si l'ânerie en question mérite un cours vite fait, je m'exécute avec plaisir...comme dans ce cas ci....
on peut tout à fait penser que Chomsky se trompe ou essaye de tromper...ce qui m'amusait encore plus ici, c'est que ton discours était UNE FOIS DE PLUS LE MEME QUE FINKIELKRAULT....ton seigneur et maître...et là, je ris...encore...

sur le point précis...il me semble que tu te casses bien la tête pour justifier ton ânerie...mais malheureusement...

Chomsky n'a RIEN sous estimer du tout (mais....tu persistes et signes, ma parole...Alain sera fier de toi...) dans le génocide Cambodgien...dans aucun de ses livres...désolé...
1 "sous-estimer n'est pas un crime (c'est juste se tromper de bonne foi) "...J. Tilkin
excellent, je le dirais aux révisionnistes de tout poil...après ton "critiquer une virgule dans un de ses textes", tu me régales...bon la Shoah, c'est 20 000 morts non?... ah, autant pour moi, sous-estimer n'est pas un crime, c'est juste se tromper de bonne foi....FORMIDABLE...
2 en 1989, il avait TOUS les éclairages nécessaires....

la pluspart des chiffres qui sont donnés de nos jours parlent de n'importe quoi, ils mélangent les morts de plusieurs périodes, dont beaucoup sont attribuables aux bombardements américains, bref, c'est de la propagande classique...on ravage un pays, puis un monstre "communiste" débarque sur les ruines, massacre allègrement la population, et quand la fumée disparait...on remet tout sur le dos du monstre et au passage, on se DEDOUANE de nos propres actes (je parles ici des guerres américaines en Indochine...)...apprends à lire, c'est de ça dont parles le texte que j'avais posté, tu as vraiment du temps à perdre pour sodomiser les mouches...
Chomsky n'a donc pas sous estimé le nombres de morts, c'est juste toi qui relaie la propagande, comme d'hab...

Écrit par : quaeps | 13/09/2006

quaeps on ne peut pas envisager que Chomsky ait pu se tromper ,...sans s'attirer les foudres de midinettes fanatiques en délire . En clair, je n'avais pas besoin de lire le texte , tu as posté j'ai gagné .
Il ne te sert à rien de patauger et à vouloir argumenter : tu as posté , j'ai gagné .

Dans ta grande honnêteté quand je dis "sous-estimer" , tu traduis "minimiser" ; tu as posté tu as perdu .

Les chiffres ne mélangent pas (tu remarqueras que tu parles de génocide , pas moi) plusieurs périodes (tu remarqueras que je ne conteste absolument pas le nombre de victimes US) . Mais apparemment parler de victimes de Pol Pot revient à un sacrilège et à de la propagande . tu as posté , j'ai gagné .

Si ton point 2 est vrai , alors la bonne foi disparait et il s'agit donc de révisionisme . Ca c'est toi qui le dis et je ne partage absolument pas ton opinion . Quant à ta comparaison foireuse (tu es la seule personne au monde pour qui comparaison est raison) elle est d'un tel mauvais gout et d'une telle bétise qu'elle suffit à te définir . tu as posté , tu as définitivement perdu .

Écrit par : jean | 13/09/2006

jean "on ne peut pas envisager que Chomsky ait pu se tromper ,...sans s'attirer les foudres de midinettes fanatiques en délire . En clair, je n'avais pas besoin de lire le texte , tu as posté j'ai gagné "...le problème, c'est que comme je l'ai dit (et comme le prouve nos blogs...), ce n'est pas le fait que tu "envisages que Chomsky ait pu se tromper" qui "t'attire mes foudres de midinettes fanatiques en délire" (je sais, ça fait mal, mais tu aimes...), c'est juste le fait que ENCORE une fois TU te trompes...peu importe le sujet, je t'ai raclé une bonne centaine de fois sur des sujets SANS AUCUN RAPPORT AVEC CHOMSKY....alors ton petit "je vais voir si il réagit", il tombe un brin à plat, car pour que ton raisonnement soit cohérent, il aurait fallu que je n'ai réagis qu'AUX SEULES CRITIQUES DE CHOMSKY, et nos blogs montrent bien que je réagis (ou plutôt réagissait, là, je ne garde que les meilleures âneries...) à TOUTES tes âneries...tu as essayé...tu as perdu...comme d'hab...

"sous-estimer" ou "minimiser" n'a AUCUNE différence dans la bouche d'un révisioniste, le principe de la pluspart étant de SOUS-ESTIMER les chiffres par une approche scientifique...il minimise en sous-estimant...jeune fille que tu es.....bien essayé, mais....perdu....

si, les chiffres mélangent plusieurs périodes, et c'est bien là tout le problème...mais évidement, tu repasses la propagande, comme d'hab...

si tu ne parles pas de génocide, tu as tort, tu es nul en histoire,tu as peur, bref, tu es comme d'hab..., désolé pour ma part, de m'en tenir au fait: il y a bien eu un génocide au Cambodge perpétré par les Khmers....

tu ne contestes rien, car "tu n'as pas lu mon texte" J. Tilkin....
tu parles dans le vide, comme d'hab...

"Mais apparemment parler de victimes de Pol Pot revient à un sacrilège et à de la propagande "....FORMIDABLE, donc, le texte de Chomsky ne parle pas des victimes de Pol Pot....tu me dis TOI MEME qu'il parle de plusieurs centaines de milliers de victime, max. un million, et tu me dis "Mais apparemment parler de victimes de Pol Pot revient à un sacrilège et à de la propagande"....sans commentaire....du miel...

mon point 2 est vrai (et c'est facilement vérifiable dans ses ouvrages récents), comme tout le reste, DONC selon TON RAISONNEMENT Chomsky est un révisioniste, et tu es donc, comme je le disais raisonablement, et comme le prouve mes nombreux post sur le sujet, un disciple remarquable de MONSIEUR A. Finkielkrault...désolé....

Écrit par : quaeps | 13/09/2006

quaeps 1. tu as posté , j'ai gagné .
2. "sous-estimer" ou "minimiser" n'a AUCUNE différence dans la bouche d'un révisioniste...celle-là elle est belle ! Je n'ai jamais parlé de Chomsky comme d'un révisioniste , toi ça fait deux fois .
3. Je te signale qu'en français , dans le cas qui nous occupe et en génral,pour "sous-estimer" il y a une notion de futur ou de présent, pour "minimiser" il y a une notion de passé . Il y a une fameuse différence entre les deux . Tu ne parles pas français, tu es perdu .

Pour le "génocide" je suis peut-être nul en histoire , mais jusqu'à preuve du contraire il n'y a que 4 génocides internationalement reconnus : les Arméniens par les Ottomans, les Juifs et Tsiganes par les nazis , les Tutsis au Rwanda et les musulmans en Bosnie . Alors, je suis peut-être nul, mais tu as posté tu as perdu .

Je précise :les massacres du Kampuchéa démocratique (Cambodge) : entre 1975 et 1979 Pol Pot et les Khmers rouges ordonnent le massacre de leur propre peuple dans un but avoué « d'uniformisation » ethnique, religieux et idéologique. 1,7 million de Cambodgiens sont tués. Bien que ces massacres aient tous les aspects d'un génocide, l'ONU ne l'a pas officiellement reconnu comme tel. Des chambres extraordinaires actuellement en exercice, qui sont dirigées par la justice cambodgienne et auxquelles participent des experts internationaux, pourront établir le caractère génocidaire de ces massacres. tu as voulu nager, tu as coulé .

4512."Mais apparemment parler de victimes de Pol Pot revient à un sacrilège et à de la propagande "....là tu sais très bien que je parlais de ta phrase débile .

Pour le reste c'est tellement bas et bête qu'il est du niveau de ton autre Maître , l'extraordinaire Thierry Meissan . Tu as posté, t'as tout perdu .

Écrit par : jean | 13/09/2006

jean 1 il ne suffit pas de le dire...malheureusement pour toi....
2 neu-neu, si quelqu'un dit ou écris que la Shoah n'a fait que 3 millions de mort c'est un révisioniste, mais si un autre (en l'occurence Chomsky) divise par deux les chiffres "qui sont donnés de nos jours" sur le Cambodge...il se trompe, c'est tout.... il est gentil Jean, ça me fait un peu penser à notre débat Chavez-Sarkozy...ça SENT LA TROUILLE....
3 je te signale que tu nages...c'est ENORME, relis ton dictionnaire (je viens de le faire), et MA PHRASE....là, tu es RIDICULE....

oui, tu es nul en histoire, mais tu es un bon chien, si un génocide n'est pas reconnu par une instance internationale ce n'est pas un génocide, allez viens chercher ton os....donc si je comprends bien, si on ne te donne pas la permission, tu n'employes pas ce mot (alors que ça fait longtemps que les historiens parlent de "génocide" au sujet du Cambodge), allez, au pieds...aHHHHHHHHHHH....

je te re-précise: si tu veux, je te trouve 200 textes qui contredisent ces affirmations, certains parlent de DIZAINES de milliers morts, d'autres de 3 MILLIONS, les historiens ne sont pas d'accord sur grand chose au sujet du Cambodge, bref, si tes deux minutes de recherche internet suffisait à prouver quoi que ce soit, ça se saurait DEPUIS LONGTEMPS...

4 NON, tu mens, c'est clair, non ?

ni Dieu, ni Maître...comme d'hab...et je gagne, comme d'hab...

Écrit par : quaeps | 13/09/2006

quaeps 1. tu as posté , j'ai gagné
2. si quelqu'un en 2006 dit que la Shoah a fait 3000000 morts, c'est un révisioniste ; si il le dit en 1946 il sous-estime . Ca me parait pourtant simple à comprendre .
Ton raisonnement ne sent que la stupidité et l'arrogance (la deuxième ne pouvant être sans une bonne couche de la première) .
3. si tu ne perçois réellement aucune nuance entre "sous-estimer" et "minimiser" , tels que nous les employons ici, plus personne ne peut plus rien pour toi . Cepedant, je suis certain que tu perçois très bien cette différence mais que par mauvaise foi tu la nies . tu postes, tu pérores, tu perds .
4. (alors que ça fait longtemps que les historiens parlent de "génocide" au sujet du Cambodge), cette phrase encore est un mensonge "des" historiens (ou même beaucoup d'historiens , ou mêmes la plupart des) parlent d'un génocide . A moins que tu ne fasses encore le coup du gars qui prend français deuxième langue 1 heure semaine : il n'y a pas de différence entre "les" et "des" .
Donc historiquement , on peut sans se tromper ne pas parler de génocide en parlant du Cambodge . Personnellement je pense qu'on peut le qualifier de tel . Là encore, tout est dans la nuance ; c'est dire si ça passe loin au-dessus de ta tête . Tu as posté , tu t'es noyé .

Pour la précision, on peut trouver des textes débiles, de mauvaise foi et crapuleux sur tous les sujets possibles et imaginables . Et puisque l'avis des historiens est si importante pour toi (cfr. génocide), je te signale que la majorité d'entre eux s'accordent sur un chiffre de plus ou moins 1,7 millions de morts dus à Pol Pot .

4. tu mens , tu le sais, je le sais , tu es perdu , tu insultes , c'est tout toi . Tu as posté, j'ai gagné .

5. c'est ce que tu proclames, mais surtout que l'on ne critique pas un de tes maîtres (même un imbécile abyssal comme Thierry Meyssan) . Tu as posté, tu es tombé . Game set match . A la niche .

Écrit par : jean | 13/09/2006

quaeps Allez un petit pour t'aider :

MINIMISER, verbe trans.
Réduire l'importance, la valeur de quelque chose; présenter (un fait, une action) de manière à en réduire l'importance.

SOUS-ESTIMER, verbe trans.
Estimer au-dessous de sa valeur, de son importance véritable.


Maintenant, si tu estimes que ça veut toujours dire la même chose , c'est désespéré (et on ne minimise pas en sous-estimant, on minimise)

Écrit par : jean | 13/09/2006

jean dommage pour toi, mais mon dictionnaire des synonymes renseigne sous-estimer à minimiser et inversement...et à la définition de minimiser, il renseigne directement sous-estimer...ce qui est d'ailleurs évident quand on lit les définitions que tu as postée....tu aimes décidément tendre l'autre joue...tu es bien désepéré...

1 j'ai posté, tu as morflé, comme d'hab...qu'y a-t-il de nouveau là-dedans, c'est comme ça que marche nos blogs depuis le début...untel est un sot, c'est moi qui le dit, c'est lui qui le prouve...dire que tu avais prévu que je poste après une ânerie pareille (qui te permet d'augmenter ton score en Finkie...), c'est un peu prévoir que le standard ne sera pas champion cette année...du vent...

2 RIEN A VOIR, j'ai dit que Chomsky donnait toujours les mêmes chiffres ACTUELLEMENT..., et toi tu me parles de la Shoah en 1946, tu fuis, mais je suis.... ça sent la trouille...encore...

3 nuance infime(voir tes définitions et mes dictionnaires...) et hors sujet, ma phrase était "sous-estimer" ou "minimiser" n'a AUCUNE différence DANS LA BOUCHE D'UN REVISIONNISTE, le principe de la pluspart étant de SOUS-ESTIMER les chiffres par une approche scientifique...il minimise en sous-estimant...jeune fille que tu es.....bien essayé, mais....perdu.... "
sais-tu lire?

4 et encore un chef-d'oeuvre...

reprenons: toi:"tu remarqueras que tu parles de génocide , PAS MOI"
moi"si tu ne parles pas de génocide, tu as tort, tu es nul en histoire,tu as peur, bref, tu es comme d'hab..., désolé pour ma part, de m'en tenir au fait: il y a bien eu un génocide au Cambodge perpétré par les Khmers.... "
toi:"mais jusqu'à preuve du contraire il n'y a que 4 génocides internationalement reconnus "
moi:"donc si je comprends bien, si on ne te donne pas la permission, tu n'employes pas ce mot (alors que ça fait longtemps que les historiens parlent de "génocide" au sujet du Cambodge)"
toi:"Donc historiquement , on peut sans se tromper ne pas parler de génocide en parlant du Cambodge . Personnellement JE PENSE qu'on peut le qualifier DE TEL . Là encore, tout est dans la nuance "

donc je parle de "génocide", tu me dis que TOI PAS, je te confirme que " pour ma part"(dans le texte) c'est un génocide, tu me dis qu'on peut ne pas le considérer comme tel (ce qui était déjà sous-entendu par mon "pour ma part"), je re-réponds qu'on PEUT( d'où ma phrase"donc si je comprends bien, si on ne te donne pas la PERMISSION,") et là, incroyable, après voir sodomisé les mouches pour un "les" plutôt que "des" (très discutables, mais un peu long et hors sujet, mais avec plaisir à l'oral...) tu me dis "Personnellement JE PENSE qu'on peut le qualifier DE TEL "....un classique...


"Pour la précision, on peut trouver des textes débiles, de mauvaise foi et crapuleux sur tous les sujets possibles et imaginables "...une bonne adresse: http:monavis.skynetblogs.be...le meilleur....

l'avis des historiens est surtout important pour ceux qu'ils servent, qui les forment et qui les payent...si tu avais ne serais-ce que des notions basiques d'histoire (genre la "guerre des Gaules"), tu te rendrais compte de l'énormité de ce que tu viens d'écrire...celui qui écris le passé, contrôle le futur..d'où l'importance de choisir tes sources...mais, là , c'est trop compliqué pour toi...

4 non, tu parlais de moi, il suffit de lire...

5 ce que je proclame, c'est qu'après avoir tenté "Faurisson", tu as tenté le Cambodge, tout comme tes maîtres Bhl, Finkie, Glucksman, Revel, etc...et c'est ça qui fait mal...

Écrit par : quaeps | 14/09/2006

quaeps tu m'as fait peur j'ai cru que tu travaillais

En préambule tu peux jeter ton dictionnaire des synonimes à la poubelle . Maintenant si tu ne fais réellement aucune distinction entre les deux termes (ou mieux que tu considères réellement que les deux définitions postées sont identiques) , tu dois te remettre en question .

1. tu as posté, j'ai gagné . le reste c'est du vent et tes petites citations n'impressionnent et ne convainquent que toi .
2. Non, tu ne l'as jamais dit . Si c'est le cas, c'est pour le moins plus embêtant .
3. On parle d'un révisioniste quand quelqu'un minimise (toujours volontairement contrairement à sous-estimer) . Et il est très rare (c'est le moins qu'on puisse dire) d'entendre les mots "minimiser" ou "sous-estimer" dans la bouche des révisionistes . J'imagine , bon ben les Tutsis je minimise il y a eu 12 morts...franchement tu es désolant .
4. En reprenant bien , ce que je te dis c'est que si on peut parler de génocide si on le considère comme tel , jusqu'à présent il est tout à fait aussi correct de ne pas employer ce terme . Donc le manque de culture est du coté de celui qui estime que l'on doit obligatoirement employer le mot "génocide" .
Je vois que tu contestes également la différence entre "les" et "des", franchement tu n'as rien à faire avec un dictionnaire , il te faut un cours de français de 2e ou 3e primaire (demande à tes filles) .
Je te signale que le terme historien c'est toi qui l'as amené sur le tapis , jolinoirblanc . Tu sais tu l'as amené pour "les historiens parlent d'un génocide..." , et comme ça te mets dans l'eau tu fais comme si c'était moi qui avait parlé d'eux .
2eme 4. là tu sais très bien que je parlais de ta phrase débile . Ta ça veut dire à toi...
5. Venant d'un vassal de Thierry Meyssan, c'est plutot rigolo .

Le débat de base étant "peut-on critiquer une parole ou une interprétation de Chomsky quand on parle avec ses midinettes ?" . La réponse , incontestable considérant les filets de bave recouvrant tes réponses, est "non" . Tu as posté , j'ai gagné .

Écrit par : jean | 14/09/2006

jean je dois les jeter tous alors, parce-que je viens d'en consulter deux autres(dont un sur le net) et leur verdict est identique, mais si tu me dis que tu es plus au fait de la langue française que des linguistes Robert ou Larousse...tu n'en est que plus ridicule....PERDU ET IMPOSSIBLE de NIER LES DEUX MOTS SONT SYNONYMES...

1 non, elles t'impressionnent toi, je te sens trembler jusqu'ici...cfr. Chavez....
2 TU NE SAIS PAS LIRE: "en 1989, il avait TOUS les éclairages nécessaires.... "...RE-PERDU...
3 TU NE SAIS PAS LIRE, POUR LA TROISIEME FOIS, MA PHRASE:"sous-estimer" ou "minimiser" n'a AUCUNE différence DANS LA BOUCHE D'UN REVISIONNISTE, le principe de la pluspart étant de SOUS-ESTIMER les chiffres par une approche scientifique...il minimise en sous-estimant...jeune fille que tu es.....bien essayé, mais....perdu.... "....PATHETIQUE...

on n'entends pas non plus souvent "agresser le vietnam (ou l'Irak)" ou "détruire la palestine" dans la bouche des dirigeants occidentaux, ça ne les empêchent pas de le faire, neu-neu...
si tu relisait ma phrase et que tu la comprenais(on peut rêver)..."sous-estimer" ou "minimiser" n'a AUCUNE différence DANS LA BOUCHE D'UN REVISIONNISTE, le principe de la pluspart étant de SOUS-ESTIMER les chiffres par une approche scientifique...il minimise en sous-estimant...jeune fille que tu es.....bien essayé, mais....perdu.... "...quand ils sous-estiment(et c'est ce qu'ils font...), ILS LE FONT POUR MINIMISER....

4 je n'ai JAMAIS DIT QU'ON DEVAIT OBLIGATOIREMENT EMPLOYER LE MOT GENOCIDE... RELIS, ce qui ressort encore, c'est que tu déformes mes propos (cfr.2 LIMPIDE ET IRREFUTABLE...), puis tu inventes des âneries...
pour quelqu'un de ton niveau, quand on dit "les" français, ce ne sont pas TOUS les français, c'est UNE MAJORITE....usage courrant du pronom "les"...

je n'ai parlé des historiens que pour signaler le consensus existant aux sujets du terme génocide, toi, pour consigner une vérité "officielle" de 1,7 millions de morts...et c'est à ce sujet que je répondais, joli noirblanc...encore un terme que je t'ai appris...décidément...plagiaire....

4 faux, relis....

venant d'un lecteur de Cronin et la Meuse...c'est plutôt PATHETIQUE...

Le sujet était, Jean s'abaissera-t-il un jour à aborder le deuxième "gros cas Chomsky" (sa prétendue négation du génocide cambodgien), suivant ainsi jusqu'au bout ses seigneurs et maîtres habituels....et bien oui, après Faurisson, il enchaîne, replonge et se noie....encore une fois...

" peut-on critiquer une parole ou une interprétation de Chomsky quand on parle avec ses midinettes "....il est évident qu'insinuer qu'un auteur reconnu a nié un génocide...ce n'est pour toi que "critiquer une virgule dans un de ses textes "....BRAVO....Alain sera fier de toi....

Écrit par : quaeps | 14/09/2006

quaeps je viens également de consulter le Larousse , et comme les autres dicos les définitions des deux verbes ne peuvent être confondues que par quelqu'un de très bête ou d'une énoooooooooooorme mauvaise foi .
sous-estimer : v.t. (ne signifie pas "Veutdirelamêmechose Ti") Apprécier au dessous de sa valeur réelle .
minimiser : v.t. accorder une moindre importance à , réduire l'importance de .

Si vraiment , tu ne comprends pas la différence c'est désolant . Tiens , je suis désolé pour toi .

Tu es vraiment perdu pour t'accrocher comme ça à tes erreurs .


1. le jour où je serai impressioné par quelqu'un qui ne fait pas la différence entre "sous-estimer" et "minimiser" ou mieux par "les" ou "des"...
2. Ah oui , donc pour toi en 1989 ou "actuellement", c'est aussi la même chose . Pauvre petite chose que tu es .
3. Mais non ils ne sous-estiment pas pour minimiser ; ils minimisent (ils "réduire l'importance de") .
4. a. "les" employé comme tu l'as fait n'est pas un pronom , mais un article défini (autant pour moi c'est un cours de 1ere primaire qu'il te faut) . L'usage courant de "les" c'est quand on parle de la totalité , pas de la majorité .
b. tu as juste dis que si je n'employais pas le terme c'était par inculture, or démonstration a été faite que tu avais tort . Tu cours encore après ta queue .
c. je ne vois pas où tu as trouvé les termes "vérité officielle" ou même "certitude" lorsque je parlais des historiens .
Ce que je te disais c'est que si tu reprenais leur terme de "génocide" , la moindre trace d'honnêteté intellectuelle ferait que tu acceptes aussi leurs estimations .

Le terme "noirblanc" t'appartient ? Escroc...


4. Pour le reste , donner des leçons quand on ne fait pas la différence entre "les" et "des" ou entre "en1989" et "actuellement"...


Je n'ai jamais dit que Chomsky avait nié le génocide Cambodgien , pour ce qui est de l'affaire "Faurison" je n'ai JAMAIS soupçonné Chomsky d'être en accord avec les thèses de ce con (même si j'ai beaucoup apprécié la réponse à la réponse de Pierre Vidal-Naquet et que pour moi sur ce coup-là Chomsky n'a pas fait preuve d'une grande probité intellectuelle (je parle de sa réponse)) .

Tu as remarqué que de sous-estimer , tu es passé à minimiser et maintenant tu emploies "nier"...vraiment tu es trop fort . Tu as posté tu as perdu .

Écrit par : jean | 14/09/2006

jean val finkie... en consultant ton Larousse (que j'aimerais VIVEMENT consulter aussi, à moins bien sûr qu'il soit subitement hors de portée alors que tu le consultais hier....mais te connaissant...), n'as-tu pas oublié une partie du texte concernant "minimiser", parce que dans mon Larousse (que je te laisse consulter quand tu veux...), la définition est identique, mais on indique aussi SOUS-ESTIMER (il est courrant de citer le synonyme le plus proche après une définition)....je ne peux m'imaginer une telle mauvaise foi de ta part, je compte donc sur toi pour me présenter ton dictionnaire au plus tôt...

bon, comme à un enfant de 4 ans...
ma phrase..."sous-estimer" ou "minimiser" n'a AUCUNE différence DANS LA BOUCHE D'UN REVISIONNISTE, le principe de la pluspart étant de SOUS-ESTIMER les chiffres par une approche scientifique...il minimise en sous-estimant..."....
les mots importants pour notre discution sont "DANS LA BOUCHE D'UN REVISIONNISTE"...ce qui exclu un usage courant....le discours révisionniste étant par essence un discours trompeur...mais, je sais, tu rames...

"le principe de la pluspart étant de sous-estimer(apprécier au dessous de la valeur réelle) les chiffres par une approche scientifique...il minimise(réduire l'importance de) en sous-estimant(en appréciant au-dessous de la valeur réelle)...toi compris, ou toi pas compris...
deux fois perdu....1 ma phrase relevait bien la nuance entre "sous-estimer" et "minimiser"...c'était même le but de ma phrase, montrer que les révisionnistes se servent de nuance linguistique pour rationaliser leurs théories....comme toi...
2 j'ai appris, en consultant les dictionnaires que la nuance que je percevais entre "minimiser" et "sous-estimer"(la même que la tienne, neu-neu, comme le montre ma phrase....), n'était pas aussi évidente (comme le montre la première partie de la définition du Larousse que tu donnes,"accorder une moindre importance"...), il n'y a pas de notion d'intentionnalité (alors que je le pensais aussi...) évidente dans "minimiser", on peut très bien MINIMISER DE BONNE FOIS...bref, tu te tires, une fois de plus dans le pied....

on dirait ton légendaire "je ne vois pas ce que cette phrase apporte"....sublime...

1 perdu...voir plus haut, et plus bas....j'arrive...
2 ses chiffres sont pareils en 2006, si tu préfères, mais comme tu parlais de 1989 (époque où la pluspart des chiffres donnés étant DEJA supérieur à ceux de Chomsky), je réponds...et tu souffles...
3 voir plus haut...CONSTERNANT....
4 a. juste, autant pour moi, simple erreur d'inatention mais erreur quand même..."les" est bien article dans le cas qui nous préoccupe...

Écrit par : quaeps | 15/09/2006

jean la suite, dès que j'ai le temps...

Écrit par : quaeps | 15/09/2006

jean val jean suite...

" L'usage courant de "les" c'est quand on parle de la totalité , pas de la majorité . " J. Tilkin

"LES journaux dits "propres" peuvent se mettre au niveau des journaux "poubelles" qu'ils détestent en façade et jalousent en privé "
"Si en France, LES gens se demandent si le "non" est de droite ou de gauche (plus à gauche et extrême-gauche qu'à l'extrême droite pour moi), se demandent si LES gens ont voté contre le référendum ou contre Chichi-Raffarin "

trouvé sur ton blog, et il y en a PLEIN d'autres....

donc, soit tu encules, encore une fois les mouches pour noyer le poisson (classique), soit tu es un "tartuffe" (une de "tes" expression...), soit tu ne comprends pas le français...il n'y a pas d'alternative...

b. non, pour moi, quelqu'un qui connait les faits (et qui est donc "cultivé") utilise le mot "génocide", les autres sont des pleutres (qui attendent la permission) ou des "minimisateurs"....mais comme en plus, tu ajoutes après tes remarques "Personnellement JE PENSE qu'on peut le qualifier DE TEL "...il ne s'agit, en fait, une fois de plus, qu'une de tes tentatives pour noyer le poisson...

c. en effet , c'est TOI qui est allé les chercher...dans d'autres termes, mais avec le même sens..."Je précise :les massacres du Kampuchéa démocratique (Cambodge) : entre 1975 et 1979 Pol Pot et les Khmers rouges ordonnent le massacre de leur propre peuple dans un but avoué « d'uniformisation » ethnique, religieux et idéologique. 1,7 million de Cambodgiens sont tués. Bien que ces massacres aient tous les aspects d'un génocide, l'ONU ne l'a pas officiellement reconnu comme tel. Des chambres extraordinaires actuellement en exercice, qui sont dirigées par la justice cambodgienne et auxquelles participent des experts internationaux, pourront établir le caractère génocidaire de ces massacres. tu as voulu nager, tu as coulé . "...voilà donc la "vérité officielle" auquelle tu opposes les travaux de Chomsky, car si tu penses que Chomsky a sous-estimé le nombre de morts("Sur le point précis : le FAIT que Chomsky ait sous-estimé le nombre de morts attribuables au régime de Pol Pot , en tous cas dans son livre "comprendre le pouvoir premier mouvement" ), il faut que tu t'en réfère à une estimation que tu considères comme référentes, fiables, bref..."officielle"...sans te demander quels biais idéologiques ont pu intervenir dans leurs estimations..

Écrit par : quaeps | 17/09/2006

jean "Ce que je te disais c'est que si tu reprenais leur terme de "génocide" , la moindre trace d'honnêteté intellectuelle ferait que tu acceptes aussi leurs estimations "...à ce compte là, si j'emploie le terme "construction europénne", je dois laisser le soins aux "fonctionnaires européens" et autres Giscard de la construirent comme ils veulent...c'est celà oui...et si j'emploie le terme "colonisation"(comme les historiens), je dois, "par honnêteté intellectuelle", me ranger derrière leur avis quoi qu'ils en disent...tu es décidément un chien de garde HORS PAIRS...ton raisonnement montre une subordination TOTALE à l'égard des autorités intellectuelles...SUBLIME...

le terme "noirblanc" appartient à Orwell (forcément...j'ai posté l'extrait dans lequel il le définit il y a des mois...neu-neu...), et est devenu un de MES running gags du blog...mais évidement, tu restes mon Saliéri...

4 déjà fait...et bien...

oui et non...
oui, car tu as bien prononcé la phrase "ouai c'est ça Pol-Pot n'a jamais tué personne"...après avoir dit "oui, bon, chomsky, il a aussi minimisé le genocide cambodgien, mais bon, voila quoi"...entre les deux phrases, je tentais de t'expliquer LA VERSION DE CHOMSKY(c'était le sujet de ta remarque...)...on peut donc dire que tu l'as accusé d'avoir sous-estimé le génocide, puis de l'avoir nié...LIMPIDE...

non, car tu SAVAIS que Chomsky avait bien parlé de génocide (il parle parfois d'"auto-génocide" d'ailleurs...), qu'il avait donné des chiffres énormes (même si ce n'était pas ceux de la "vérité officielle"), MAIS, COMME FINKIE (qui sait aussi ce que chomsky en a dis...), tu es vite passé de "il sous-estime" à "il nie"("ouai c'est ça Pol-Pot n'a jamais tué personne")....tout comme ton maître ("Or qu’a dit Noam Chomsky au moment du génocide Cambodgien ? Là il n’y avait pas d’image, mais il a dit il ne s’est RIEN passé au Cambodge , parce que pour Noam Chomsky, rien ne peut avoir lieu... si vous voulez, aucun, aucun... aucune oppression n’est possible, sinon l’oppression américano-sioniste. Donc tous les autres événements n’EXISTENT PAS, et ça c’est très très grave")
je sais, ça fait mal...et tu croyais que je pouvais laisser passer ça...

pour "faurisson", soit tu es d'accord avec "Certes, il n'est pas vrai que les thèses de Chomsky soient à rapprocher de celles des néo-nazis (24), mais pourquoi trouve-t-il tant d'énergie et même tant de TENDRESSE pour défendre ceux qui se font effectivement les éditeurs et les défenseurs des néo-nazis (25), et tant de fureur contre ceux qui se permettent de les combattre (26) ? C'est cette simple question que je poserai. Quand la logique ne fonctionne plus que pour l'autodéfense, elle devient folle. "...soit tu te demandes comment vidal-naquet a pu écrire de telle ânerie...entre les deux, il n'y a rien...soit Chomsky TROUVE DE LA TENDRESSE pour Faurisson et les révisionniste, soit le texte de Vidal est d'une malhonnêteté sans nom et la réponse de Chomsky, parfaite et convaiquante, comme d'habitude (Hiiiiiii....Noaaaaaaam......le slip, le slip, le slip...)...je garde d'ailleurs le meilleur en réserve....ce serait trop facile...

le truc, évidement, c'est qu'un mec qui se dit "tiens, je voudrais en savoir plus sur la constitution européenne, je vais lire Barnier", "tiens je voudrais connaître la vie à Cuba sous Castro, je vais lire Arrabal", "tiens, je voudrais un bon livre d'histoire sur le 20ème siècle, je vais lire Remond", "tiens je voudrais comprendre "l'anti-américanisme", je vais lire Revel", "tiens, je voudrais faire croire que j'ai une culture littéraire, je vais donc "lire tout Zola", histoire de me donner un peu d'épaisseur", "tiens, si on me demande quel auteur m'a aidé a comprendre le monde tel que je le vois (pro-libéral, pro-TEC, pro-Bolkenstein, pro-privatisation, anti-communiste, castrite et islam primaire, etc...), je réponds...Cronin...

et en dessert...comment ne pas le relever...

"Les grands combats de Noam Chomsky sont on ne peut plus en phase avec l'air du temps : il est l'un de ces Américains qui détestent le plus l'Amérique, et l'un de ces Juifs qui exercent contre Israël une critique d'autant plus violente qu'en tant que Juif il pense pouvoir échapper à l'accusation d'antisémitisme. On ne reviendra pas sur la polémique à propos du livre négationniste de Faurisson auquel il a fourni la préface : tout en prétendant ne l'avoir pas lu, il défend le principe de sa publication. ä cette occasion, il a avoué avoir peu souvent l'occasion de défendre les Américains, mais qu'il fallait leur rendre hommage d'autoriser les défilés nazis et les publications négationnistes. Il semble avoir des problèmes avec la perception des génocides, puisqu'il s'est dernièrement fait remarquer en cherchant à relativiser le génocide khmer en le comparant à la situation au Timor-Oriental."...signé Val, comme par hasard...qui se ressemble...

Écrit par : quaeps | 17/09/2006

sorry, y manque un bout... "...soit tu te demandes comment vidal-naquet a pu écrire de telle ânerie, soit tu es d'accord avec lui...entre les deux..."

Écrit par : quaeps | 17/09/2006

quaeps 1. Dans les phrases que tu cites tu peux faire précéder les par "tous" ou "toutes" sans changer le sens . Je vois que tu as l'élégance de reconnaître ta grossière erreur et de confirmer mes propos , merci .
2. Je te signale quand même que ton maître dans comprendre le pouvoir emploie le terme "massacre", pas génocide et mieux quand il emploie dans une phrase le mot génocide il le place entre guillemets et va jusqu'à dire que "nous" (càd les pouvoirs US) parlent de génocide uniquement pour ce qu'il n'ont pas fait . Ensuite il ne parle plus de génocide mais de massacre . Bref, pour lui la qualification est "massacre" pas "génocide" . Tu le ranges où, ton Maîmaître , dans "inculte", "minimisateur" ou dans "pleutre" ?
Arrête de ramer t'es dans le sable .
c. parce que toi , ce n'est pas idéologiquement que tu cites un chiffre largement inférieur ? Par contre le chiffre que je cite est repris notamment par Amnesty International que l'on peut difficilement qualifier d'"ultra-libéraux" ou "procapitalistes" et donc je l'estime très très fiable .

Maintenant pour "minimiser"-"sous-estimer", MOI je t'ai montré mon dico , en ai consulté d'autres et j'ai surtout interrogé le prof de français que j'ai à disposition . La réponse a été claire , ce ne sont pas des synonymes .


Que ce soit dans la bouche d'un révisioniste ou non , on ne "minimise pas en sous-estimant" , on "minimise" éventuellement "on minimise en diminuant le nombre de..." ou "on minimise en mentant sur le nombre de..." pas en "sous-estimant" .
De plus quand on "accorde" on le fait toujours intentionnellement (contrairement à la conclusion stupide à laquelle tu arrives) .

Bon j'en ai un peu marre , tu te trompes, tu rames , tu gesticules désespérément mais tu n'es nulle part . Tu as posté (beaucoup d'idioties) , j'ai gagné .

On peut minimiser en ayant de bonnes intentions mais si on minimise , on le fait consciemment , donc on n'est pas de bonne foi (si tu veux des exemples je peux t'en donner) . Par contre, on peut se tromper de bonne foi .

Écrit par : jean | 17/09/2006

jean 1 INCROYABLE..."TOUS LES gens se demandent si le "non" est de droite ou de gauche "...bien sûr...
2 Chomsky qualifie "les massacres" de Pol Pot au cambodge de "génocide"...il met le terme entre guillemets justement pour montrer la différence entre le traitement réservé à la période Pol-Pot et à la période précédente...car...."nous" (càd les pouvoirs US) parlent de génocide uniquement pour ce qu'il n'ont pas fait "...ça va, tu fais surface?
c. JE ne cite pas de chiffre, j'explique COMMENT Chomsky arrive aux SIENS...j'ai déjà posté un(ou des, sais plus) article concernant Amnesty...relis...
maintenant, si tu savais lire, pour "charger" les usa , Chomsky aurait eu tout intérêt à GROSSIR les chiffres pour la période Pol-Pot, mais bon, tu ne sais pas lire...

ils SONT SYNONYMES....je t'amène DES dicos quand tu veux...IRREFUTABLE....
tu ne comprends pas le français...c'est consternant...mais habituel...

Écrit par : quaeps | 17/09/2006

quaeps pour tes posts du 17/09 Tu commences par faire un gros mélange débile , ce que je te disais c'est que si tu accordes une telle importance au terme "génocide" employé par DES historiens (tu leur reconnais donc de fait une légitimité certaine), il est tout à fait incohérent de rejeter les estimations des mêmes historiens pour des raisons idéologiques (uniquement parce qu'ils ne t'arrangent pas) .

Tu emploies le terme "noirblanc" quand tu es à court d'arguments, je l'ai employé à bon escient . C'est la différence .
Tu te prends pour Mozart (et je suis sûr que ce n'est pas du 2eme degré) , tu n'es même pas Plastic Bertrand .

4. pour t'être bien tiré une rafale de mitraillette dans le pied, tu l'as bien fait . Je confirme, tu es à la rue.

La réponse de Chomsky , la réponse de Chomsky ? Ah oui , la lettre dans laquelle il écrit "Je ne dirai rien ici des travaux de Robert Faurisson ou de ses critiques, sur lesquels je ne sais pas grand-chose, ou sur les sujets qu'ils traitent, sur lesquels je n'ai pas de lumières particulières " et cinq lignes plus loin "Mais d'après ce que j'ai lu, en grande partie à cause de la nature des attaques portées contre lui, je ne vois aucune preuve qui appuierait de telles conclusions" . Là c'est sûr il y a une légère contradiction .
Mais on a compris tu es comme tous les adorateurs du Maaaaîîîître , tout ce qui sort de sa bouche est vérité .

Là tu es encore plus malhonnête que d'habitude je dis il a sous-estimé tu dis que je prétends qu'il a nié ; c'est typique de ta façon de faire . De sous-estimer à minimiser puis nier .

Pour le reste ; Barnier , comme il y avait des milliers de sources qui expliquaient le TPE sous un angle (souvent de façon mensongère) , j'ai pris (comme toute personne honnête le ferait) le contre-pied en lisant quelqu'un qui soutenait celui-ci (qui si il ne m'a pas convaincu sur tous les points avait le mérite de me le présenter sans fiel et sans insulter les gens qui ne partageaient pas son point de vue) .
Arrabal : quand il écrit "Lettre à Franco" c'est un héros, quand il écrit "Lettre à Castro" c'est un salaud, typique de ta façon de faire .
Remond : ce n'est pas parce que je lis un de ses livres que je dois adhérer à tout ce qu'il dit , je ne le fais pour personne .
Revel : idem , et je dois dire que pas mal de choses m'ont fait bondir dans son livre , d'autres points étaient assez frappés au coin du bon sens . Enfin , Revel est mort et quand tu l'as appris en tant qu'humaniste tu as gueulé "putain que c'est bon !", eh bien oui c'est ton niveau ; la haine de qui ne partage pas tes opinions .
Zola : pour avoir un peu d'épaisseur à côté de toi , il suffit de connaître la différence entre "les" et "des",...
La question que tu m'as posée ce jour là n'était pas celle-là, mais bon si tu insistes , eh bien oui naïvement pour moi la grandeur d'ame d'une personne (comme celle d'un Francis Chisolm) est un idéal (que je n'atteindrai évidemment jamais était néo-libéral , anti-musulman primaire) .
Le anti-islamique est ma préférée . De anti-islamiste tu essayes de dériver sur anti-musulman , tu es trop prévisible , simplet .

Pour le texte de Val : Soyons clair , je ne reproche pas à Chomsky sa préface , je lui reproche de ne pas savoir dire simplement "c'était une erreur (même si elle ne peut lui être entièrement imputée), point barre" , sur la comparaison entre les différentes situations, tu sais très bien que je ne supporte pas que quand on parle d'une chose on se sente obligé de parler d'une autre tout simplement parce que ça arrange mieux l'déologie de celui qui fait celà . Tu aurais pu ajouter dans les critiques à l'encontre de Chomsky : "sa tendance indéniable à diaboliser la présidence états-unienne, et l’exécutif états-unien de manière générale, tout en ignorant le pouvoir législatif ; mais aussi de sa tendance – très fâcheuse, à mon humble avis – à présumer que non seulement les principes, mais littéralement tout ce qui concernait l’impérialisme états-uniens, avait été exposé voici bien longtemps, en 1944, ou à peu près, et que, depuis lors, la politique, pour ainsi dire, cela se résumait à exécuter les instructions reçues d’un ordinateur…

C’est là ignorer non seulement le facteur humain, aux États-Unis mêmes, mais aussi la nature complètement différente des ennemis et des victimes des États-Unis au cours des dernières décennies. Il ne saurait exister aucun doute, à mon avis, sur le fait que les politiques actuelles menées par les États-Unis sont complexes, même quand elles sont mauvaises et influencées, comme dans le cas de tous les autres pays, par de nombreux facteurs, dont font partie et l’Aipac et la connerie humaine (à laquelle Chomsky ne fait jamais la moindre allusion…) "

ou "Mais de telles théories simplistes, fondées sur sa mémoire et sur sa capacité à sélectionner des exemples épars (remontant parfois très loin dans le passé, comme son exemple fétiche à propos d’Eisenhower, tout en ignorant tout de ce qui a bien pu se passer depuis 1967) sont susceptibles de séduire des jeunes en quête de certitudes, et aussi tous ceux qui ne veulent pas s’engager dans un véritable travail de recherche et qui trouvent un palliatif dans un étalage d’émotions indécent et futile "


Écrit par : jean | 17/09/2006

quaeps 1. ben oui , tu vois la phrase fonctionne, merci de confirmer ma science et ton erreur .
2. non il parle de massacre sous Pol Pot , non de génocide. Alors il est quoi . Inculte , pleutre , minimisatineur ? T'es coulé Quaeps .
3. tu ne cites pas , tu dis que Chomsky a raison de parler de moins d'un million de morts (comme si c'était vétille) .

Ils ne sont pas synonymes , le synonyme pur de sous-estimer étant sous-évaluer ; celui de minimiser étant minorer .

Écrit par : jean | 17/09/2006

jean ce qu'il y a de formidable avec toi, c'est que d'une connerie tu en tires des centaines...remarquable, mais épuissant...

1 FAUX, la phrase fonctionne, forcément, mais elle change de sens, TOUS LES GENS ne se demandent pas si le non est de droite ou de gauche...ton "les" désignait une MAJORITE, comme dans ta phrase "...LES gens ont voté contre le référendum ou contre Chichi-Raffarin "...TOUS LES GENS n'ont pas voté contre le référendum, LA MAJORITE, oui....
les jours où tu verras en première page "LES français votent "non" au référendum" plutôt que "LES français votent "non" au référendum"....les exemples sont tellements nombreux et évident que même un lecteur de la meuse doit comprendre...fait le test, tu verras, sinon, on le fait ensemble, et tu perdras....comme d'hab..."les" peux désigner la "totalité", comme la "majorité"...c'est l'usage courant...neu-neu...

2 non, c'est faux, comme je l'ai dis, il parle DE GENOCIDE, le titre du chapitre dont est tiré le texte que j'ai posté est d'ailleurs: "Cambodge: la décénie du génocide"...t'es coulé...comme d'hab....

3 faux, encore, tu parles de Chomsky, donc, je t'explique COMMENT il arrive à ses chiffres...si tu veux MON AVIS, je pense que son raisonnement est cohérent et fiable, et surtout, que son intérêt à lui (pour peu qu'il ait les intérêts que ceux qui te mettent ses critiques en bouches lui prêtent...) aurait été de sur-évaluer les chiffres de Pol- Pot, mais toi pas comprendre...
il est évident que les critiques de Chomsky, tu sais, ceux auxquels tu empruntes ton argumentaire(finkie, bhl, val, etc...), ne s'attaque à lui que pour le discréditer (ils n'en ont rien à foutre des faurisson, pol-pot et cie, il suffit de connaître leurs prises de positions sur les guerres récentes pour comprendre que les droits de l'homme et l'Histoire, ils se torchent avec...), ses travaux politiques, économiques et philosophiques étant pour eux, comme pour toi, la pire des horreurs....et le pire des dangers (pour eux, bien sûr...)...

les deux mots SONT SYNONYMES...il suffit pour celà de consulter un dictionnaire DES SYNONYMES, demande à un prof de français, c'est la méthode habituelle...j'en ai TROIS à ta disposition...
qu'est-ce que ce "SYNONYME PUR", une nouvelle porte de sortie...raté, nous n'avons JAMAIS parlé de "pur"...inculte....

la suite plus tard, je bosse, moi...

Écrit par : quaeps | 18/09/2006

jean la première des phrase est:

"DES français votent "non" au référendum"

Écrit par : quaeps | 18/09/2006

quaeps 1. Merci encore de confirmer mes propos , tu devrais arrêter de te flageller ça suffit . Bien sûr , une partie a voté contre Chichi et une autre contre le traité ; donc au total : "les" français ont voté contre l'un ou contre l'autre (tous) .
Pour le reste, à l'oral quand tu veux .
2. Ecoute , loin de moi l'idée que tu inventes des textes , mais je te cites (et tu peux vérifier tant que tu veux) un texte où il parle de "massacre" alors il est quoi ? Pleutre , minimisaminateur , inculte ?
T'es dans le lac, tu coules , adieu .
3. Il part peut-être d'un mauvais chiffre et donc arrive à un mauvais total . Quel aurait été son intérêt à surévaluer les chiffres attribués à Pol Pot , faire plaisir à Finkielkraut ? Ne déconne pas .

Je ne cherche absolument pas à discréditer Chomsky , je dis que comme tout homme il a ses défauts et notamment celui de balayer ce qui ne l'arrange pas et d'arriver parfois à des conclusions biaisées (comme le fameux si 5% trouvent celà important automatiquement 95 % des gens sont contre cette mesure) .
La critique de Chomsky que je te cite n'est pas d'un BHL, Val ou autre mais bien tirée d'un article de TON cher Réseau Voltaire , et bien que je ne sois quasi jamais d'accord avec cette bande de tarés , je trouve cette critique assez juste et mesurée (peut-être parce qu'extraite du discours de quelqu'un ne faisant pas partie de ce Réseau auto-proclamé héritier de Voltaire) .

Ils ne sont pas synonymes , moi le prof de français veut bien t'expliquer la différence entre les 2. De toutes façons , toi aussi tu comprends très bien la différence essentielle entre les deux termes , seule ta fierté mal placée t'empêche de le reconnaître .

Écrit par : jean | 18/09/2006

jeanjean tu es dans des sables mouvants, plus tu t'agites, plus tu t'enfonces...

ça devient cependant trop long, j'ai mieux(et malheureusement aussi d'autres choses) à faire...je te ridiculiserais donc à l'oral...désolé...

PS: j'avais reconnu Blanckfort, merci...ses âneries sont sur la pluspart des sites que je fréquentes....seulement le mélanger, lui, avec bhl, finkie et val...ça fait un peu drôle....les lobbyistes avec le théoricien du lobby...

Écrit par : quaeps | 19/09/2006

jean belle sortie , c'est ce que tu avais de mieux à faire , vivement ta branlée à l'oral .

Écrit par : quaeps | 19/09/2006

jeanjean plié à domicile, tu es encore plus mauvais à l'oral qu'à l'écris...et il en reste encore pour un dessert...
je me permet d'ailleurs d'ajouter:"Finkelstein est un révisioniste" J. Tilkin...

Écrit par : quaeps | 20/09/2006

quaeps Bien sûr , j'ai adoré "ils sont synonimes mais ils ne veulent pas dire la même chose (tu l'as même répété)" . Il est évident qu'après une comme ça...je me tais et j'admire .

Écrit par : jean | 20/09/2006

jean la poisse... synonyme: adj. et n.m. Se dit de deux ou plusieurs mots de même fonction grammaticale , qui ont un sens analogue OU TRES VOISIN.

et ça s'écris synonYme...

Écrit par : quaeps | 20/09/2006

quaeps Synonyme synonyme synonyme synonyme (et j'en ferai deux lignes dans mon cahier , promis)
Par contre c'est : "à l'écriT" , "je me permetS" et "révisionNiste"

Bref quand je dis "il a sous-estimé" et que tu dis "tu dis qu'il a minimisé", tu changes le sens de ma phrase et tu la détournes dans le sens qui t'intéresse . Même si le sens est voisin, la phrase ne veut plus du tout dire la même chose .

Écrit par : jean | 20/09/2006

jean non, relis...tu t'enfonces...on parle de MOTS synonymes et tu parles de phrase...?????

Écrit par : quaeps | 20/09/2006

quaeps je parle d'une phrase dont tu détournes le sens (en remplaçant le verbe de cette phrase par un autre verbe , considéré par certains dicos comme un synonyme si tu veux ) . C'est évidemment ça qui est important .

Écrit par : jean | 21/09/2006

jean tu te dégonfles, tu t'enfonces, ça sent la fin....

et en bonus...

dans le Figaro du 21 SEPTEMBRE....

"Le président vénézuélien a sorti de derrière le pupitre un livre de Noam Chomsky, figure intellectuelle de l'«extrême gauche» américaine, bien connue pour ses prises de position radicales, contre George W. Bush notamment, mais aussi, il y a quelques années, EN FAVEUR des Khmers rouges du Cambodge. Se tournant vers les caméras de télévision, Hugo Chavez a montré la couverture de l'ouvrage dont le titre parlait de lui-même : «L'Amérique à la conquête de la domination globale». «Le peuple américain veut la paix, mais pas le président américain», a ajouté M. Chavez. Le président vénézuélien s'en est également pris aux Nations unies. «Un système sans valeur», a-t-il dit en préconisant, tout de même, de déplacer le siège de l'Organisation... au Venezuela."

je disais donc que tes remarques sur Chomsky sentaient le vieux réactionnaire de droite....et l'actualité de confirmer....

Écrit par : quaeps | 22/09/2006

quaeps J'ai dit où qu'il avait pris position en faveur des Khmers ? Je sais qu'il faut absolument que tu déformes tout pour pouvoir t'en sortir ,...

Par contre , je suis d'accord avec Chavez pour déplacer les siège de l'ONU , mais moi je l'installerais à Vladivostock et on verrait si autant de monde se déplacerait en Sibérie :-);-)

Ta dernière phrase confirme tout ce que je disais , il est impossible d'avoir une discussion sereine sur les livres de Chomsky ; l'injure est toujours au bord des lèvres de ses midinettes .

Etre de droite n'est pas une insulte (il est vrai qu'à gauche on illusionne les gens sur "la morale est de notre côté", remarque géniale et qui prend tout son sens quand on vit en Wallonie) , ce n'est pas une insulte disais-je , mais je suppose que si tes idées "démocratiques" arrivaient au pouvoir ça deviendrait assez vite un crime punissable .

Écrit par : jean | 22/09/2006

jean comme je le disais, il y a peu de temps, sur ce blog....

"il est évident que les critiques de Chomsky, tu sais, ceux auxquels tu empruntes ton argumentaire(finkie, bhl, val, etc...FIGARO), ne s'attaque à lui que pour le discréditer (ils n'en ont rien à foutre des faurisson, pol-pot et cie, il suffit de connaître leurs prises de positions sur les guerres récentes pour comprendre que les droits de l'homme et l'Histoire, ils se torchent avec...), ses travaux politiques, économiques et philosophiques étant pour eux, comme pour toi, la pire des horreurs....et le pire des dangers (pour eux, bien sûr...)... "

PS: tu vois, le Figaro ne dépareille pas du tout...touché...

Écrit par : quaeps | 22/09/2006

quaeps Que tu arrives à comprendre ce qui est écrit dans le Figaro est tout à ton honneur (tu sais lire, bravo) , ils n'aiment pas Chomsky (dont par curiosité je voudrais que tu me cites un des travauxd'économie pure, pas un livre bien sûr), actons-le .

Je n'emprunte par contre absolument pas leur argumentaire , mais évidemment si il n'y a pas d'amalagame , si tu ne déformes pas jusqu'à la caricature, tu es perdu .

Écrit par : jean | 22/09/2006

jean ils n'aiment pas Chomsky, comme toi, comme Bhl, comme Finkie, comme Val, comme Serge Jully, comme Glucksmann, comme Revel, bref, comme tous ceux que la vérité embarasse....

l'économie "pure" n'existe que dans les livres, Chomsky, lui, s'intéresse au monde réel...pour l'économie "pure", demande au FMI ou à la banque mondiale, c'est leur métier, et eux, bien sûr, ils SAVENT....

tu n'empruntes pas leur argumentaire, juste leur méthode.....

Écrit par : quaeps | 22/09/2006

quaeps , ça sent l'intelligence... J'ai été consulter l'article du figaro et j'ai été étonné par quelques propos d'une rare intelligence et d'une rare mesure , je te les colle-ici :

Le diable est venu ici, vraiment, il a parlé et cela sent encore le soufre», a lancé M. Chavez en se signant, puis joignant les mains et levant les yeux au ciel
"Il faudrait demander à un psychiatre d'analyser ses propos" (même si on peut être d'accord avec lui sur ce point, je ne pense qu'il est utile de faire usage de grossièreté) .

Par contre , je suppose qu'il s'agit ici d'un mensonge de la part du Figaro , je cite : "...La semaine précédente, il s'était rangé aux côtés des «conspirationnistes», qui affirment que les attentats du 11 septembre 2001 ont été organisés par les Américains eux-mêmes." Ca me paraît quand même fort gros , une chose aussi débile (Chavez c'est quand même pas l'handimental Thierry Meyssan) ; tu aurais d'ailleurs très bien pu le relever pour me parler des mensonges du Figaro !!!

Il y a aussi (tant qu'on y est) des points de vue de Chavez avec lesquels je suis d'accord , comme j'ai deux secondes , je les copiecolle :

"...pour Bush tout le monde est extrémiste.» ou encore,
"...Il a parlé comme s'il était le propriétaire du monde" en parlant de dobeliou .

Écrit par : jean | 22/09/2006

jean Chavez est ici hors sujet, peut être une autre fois....
par contre, J'ADOOOOOORE ton "Ca me paraît quand même fort gros , une chose aussi débile (Chavez c'est quand même pas l'handimental Thierry Meyssan) ; tu aurais d'ailleurs très bien pu le relever pour me parler des mensonges du Figaro !!! "...alors que tu as posté un article sur le sujet dans ton blog "Je suis ridicule, mais je m'obstine..."...

Écrit par : quaeps | 22/09/2006

quaeps c'est toi qui est pêté, j'ai plus posté depuis le mois d'avril !!!!!!

Je persiste : Ca me paraît quand même fort gros , une chose aussi débile (Chavez c'est quand même pas l'handimental Thierry Meyssan) ; tu aurais d'ailleurs très bien pu le relever pour me parler des mensonges du Figaro !!! "...

Écrit par : jean | 22/09/2006

jean je signe...."J'ADOOOOOORE ton "Ca me paraît quand même fort gros , une chose aussi débile (Chavez c'est quand même pas l'handimental Thierry Meyssan) ; tu aurais d'ailleurs très bien pu le relever pour me parler des mensonges du Figaro !!! "...alors que tu as posté un article sur le sujet dans ton blog "Je suis ridicule, mais je m'obstine..."...et tu sais TRES BIEN de quel blog je parles...ta remarques est encore plus RIDICULE que ce à quoi je m'attendais....d'habitude, tu nies, maintenant, tu fais celui qui ne sait pas de quoi on parle...superbe...

Écrit par : quaeps | 22/09/2006

quaeps je comprends très bien que tu signes , il y a longtemps que le fait que tu continues à respirer t'a prouvé que le ridicule ne tue pas .

TU m'as posté un extrait d'article du Figaro , j'ai été le lire et j'en ai sorti des extraits dont un m'a paru , et à juste titre je suppose , être un mensonge gros comme une maison . Ne me dis plus que c'est moi qui ai amené le sujet à dévier sur Chavez , c'est TOI et toi seul . Je ne te ferai pas le coup de "...comme par hasard l'autre blog parle de Chavez et tu me postes un article qui parle de lui , c'est ton blog quaeps !!!...", je te laisse ce genre de stupidités .

Maintenant que j'ai été voir l'article sur le blog qui d'après toi est de moi (je jure que je ne l'avais plus consulté depuis des mois) et j'ai compris de quoi tu parlais . Je suppose que cet article est aussi mensonger que celui du Figaro .

Écrit par : jean | 22/09/2006

quaeps non, la preuve ultime, c'est ton second blog....

oui, j'ai posté un extrait d'un article qui concernait directement notre sujet, le reste, c'est autre chose, pas inintéressant, mais hors sujet...désolé...

TU MENS, c'est TON blog, personne ne pourrait inventer un personnage aussi incohérent, aussi proche de tes sources (ou de celles que je t'ai fait connaître), tu le sais, je le sais, tu sais que je le sais...

Écrit par : quaeps | 24/09/2006

quaeps 1. Trouvé sur Acrimed (on n'est jamais trahi que par les siens pauvre Quaeps) : Le titre du premier article, « Les (en gras dans l'article) économistes veulent encadrer le débat politique » [c’est nous qui soulignons], pose problème. Présenter le "Cercle des économistes" (une trentaine d’universitaires, plutôt libéraux et médiatiques pour certains comme Patrick Artus, Jean-Paul Betbèze, Pierre Cahuc, Elie Cohen, Olivier Pastré ou Jean Pisani-Ferry) comme un porte-parole de l’ensemble des économistes est inexact.

2. Mon second blog est ton fantasme .
Tu avoues avoir posté un article qui concernait directement notre sujet , c'est la preuve ultime qu'il s'agit de TON second blog (si je suis ton raisonnement foireux) .

Écrit par : jean | 25/09/2006

JEAN 1 et ?
2 c'est ton second blog, IMPOSSIBLE de nier, et le retirer de tes liens n'y changera rien, pourquoi l'avoir mis en lien, déjà....

Écrit par : QUAEPS | 25/09/2006

jean notre sujet, c'est chomsky, neu-neu, pas Chavez...

Écrit par : quaeps | 25/09/2006

quaeps j'ai juste copié/collé ta phrase, neuneu...

1. cherche
2. c'est vrai ça pourquoi , hein pourquoi , de quel droit , hein ? Réfléchis 2 secondes , toi seul parle des articles de ce blog , toi seul sait ce qu'il y est dit , mais c'est mon blog ; impressionnant !

Écrit par : jean | 25/09/2006

jean pas MA phrase, une autre phrase de l'article, hors sujet, tu suis...

1 ça fait un an que j'ai trouvé...c'est du vent...

2 tu cours, tu fuis, mais tu n'avances pas...pas besoin de jouer, c'est perdu d'avance....c'est TON BLOG...personne d'autre ne peut être aussi ridicule...PERSONNE...

Écrit par : quaeps | 25/09/2006

quaeps "un article qui concernait directement notre sujet " , c'est ça ta phrase , je ne te dis rien d'autre .
1. t'as rien trouvé du tout, checherche .
2. c'est l'hopital qui se moque de la charité ou comment dirais-tu en pensant être vachement innovant , ah oui noirblanc...

Écrit par : jean | 25/09/2006

jean 1 stalinien que tu es, ma phrase (en entier) :"oui, j'ai posté UN EXTRAIT D'un article qui concernait directement notre sujet, le reste, c'est autre chose, pas inintéressant, mais hors sujet...désolé... "....formidable...
1 allez, je te l'avoue, j'ai peur de trouver, plus tu enfiles les âneries, plus je m'en veux de t'avoir sorti de ta meuse...

2 non, non, noir SUR blanc...bakunin...

Écrit par : quaeps | 25/09/2006

quaeps une partie, tout qu'est-ce que ça change dans ce cas-ci ? Rien , je ne te parle plus de Chavez depuis 3 jours et tu reviens dessus...ce que je disais c'est que tu me postes un extrait d'un article et que cet article reprend à peu de choses près un article du blog que tu m'attribues (à tort mais si ça t'aide à mieux vivre...) , et que donc si je suis ton raisonnement débile je dis : c'est ton 2eme blog . La différence entre toi et moi , c'est que je ne crois pas que ce blog soit de toi .

1. ce qu'il y a tu cherches mais ne trouve pas , et cependant c'est écrit et souligné dans l'extrait d'Acrimed...Checherche allez checherche .
2. comme je te l'ai déjà dit , si ça t'aide à mieux respirer fais comme si c'était mon blog .

Écrit par : jean | 25/09/2006

jean mon extrait n'a RIEN a voir avec Chavez...c'est HORS sujet...point barre...
c'est TON blog...point barre...

1 oui, c'est bien ce que je dis, j'y avais pensé, puis je me suis dit "non, quand même pas, il n'est QUAND même pas si pitoyable...", je préfère donc ne pas abuser, plus, ce serait de la gourmandise....LES meilleures sont les plus courtes (comme dirais ta femme...)....

2 C'EST TON BLOG...

fin de la leçon...le professeur se retire...comme dirais...

Écrit par : quaeps | 26/09/2006

quaeps je ne t'ai jamais dit que Chavez était le sujet (même si j'ai digressé), je me foutais de ton raisonnement "il parle de choses dont on parle donc c'est toi" .

1. si j'ai osé te mettre le nez dans ton caca (une fois de plus) .
2. si ça te facilite la vie , je te l'ai dit, considère le comme mien .

Le "professeur" se retire sur une dernière grosse faute d'orthographe , "y voudrait bien mais y peut point" .
2.

Écrit par : jean | 26/09/2006

Les commentaires sont fermés.