13/02/2006

 

 
 
 
 
Dessin d'un gros con Danois .
 
Dessin d'un gros con Iranien .
Autoportrait d'un gros con Danois .

Portrait d'un gros con Iranien .

Cons et gros con .
Iranien...

Danois...

 

Y a du boulot pour les mettre sur la même longueur d'ondes . Désolé .

 

A plus, c'est celà oui .

23:53 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (39) |  Facebook |

12/02/2006

Quand on dit qu'il est VRAIMENT dangereux, c'est vrai !

Le vice-président Cheney blesse un camarade de chasse

Dick Cheney
Le vice-président américain Dick Cheney a blessé accidentellement un septuagénaire lors d'une partie de chasse organisée dans l'Etat du Texas, d'après les informations rapportées ce dimanche par des chaînes de télévision américaines.

Harry Whittington, la victime de M. Cheney âgée de 78 ans, a été touché par un tir de chevrotine lors d'une partie de chasse à la caille. Ses blessures ne sont pas graves et son état est jugé bon par les responsables de l'hôpital de la ville de Corpus Christi.

La police locale a ouvert une enquête.

23:08 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (33) |  Facebook |

vent d'Est-vent d'Ouest

 

Pour ne pas reparler de l'histoire invraisemblablement disproportionnée des mauvaises caricatures danoises et des réactions hystériques qu'elles ont engendrée (Mahomet , maintenant c'est sûr doit être aussi malheureux que Jésus, Vishnou ou Yavhé d'être aimé par des hyper-gros cons) . Venons-en à une petite histoire de politique-politicienne qui nous ramène au temps des colonnies :

 

La bataille de la mémoire coloniale fait rage dans le Languedoc Roussillon, où vivent un nombre très important de Pieds Noirs et de Harkis. Samedi, élus de droite et de gauche ont rivalisé dans leur effort pour apparaître comme les meilleurs défenseurs des bienfaits de la colonisation. Le matin, environ 700 personnes se sont rassemblées à Palavas-les-Flots, à l'appel d'une dizaine de députés UMP, qui entendent dénoncer l'abrogation de l'article 4 de la loi du 23 février 2005, vantant le «rôle positif» de la France dans ses anciennes colonies. «Cessons d'avoir honte de notre passé !», a martelé Christian Jeanjean, député maire de Palavas, «Les actions positives de France en Algérie sont immenses : les écoles, les hôpitaux, les infrastructures routières, ferrovières et portuaires…»

 

Pour ne pas être en reste, Georges Frêches, président PS de la région, avait appelé l'après-midi à un rassemblement devant la Maison des rapatriés de Montpellier. Une petite centaine de Pieds Noirs et de Harkis étaient présent.

 

Avec, en guest star surprise, Jack Lang (le Paris Hilton de la politique française), venu soutenir son « ami ». Sourire béa imperturbable, le député du Pas-de-Calais a écouté pendant une demi heure son ami vanter lui aussi les bienfaits de la colonisation (les routes, les ports, les écoles…), et regretter l'abrogation de l'article 4, réclamée pourtant par le même Jack Lang quelques jours plus tôt à Paris…

 

Brave Jack , quand on sait que sa campagne au poste de Chirac de la République est officiellement lancée depuis le 6 février (http://www.jacklang.net/rubriques/adherer.php3) et que son slogan est "Inventons demain" , on devrait peut-être lui conseiller de le compléter par "En révisant hier et en retournant sa veste" .

 

Quand on voit le nombre de participants à ces deux rassemblements , on peut se dire que les élections ça peut se gagner de très peu et que toutes les voix comptent . Quant à la course à l'Elysée, c'est vraiment parti pour voler haut !

 

A plus, c'est celà oui .

20:59 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (55) |  Facebook |

01/02/2006

Noir Dessin Productions

Peut-on rire de tout et de tous ? Question vieille comme la dissertation . La liberté d'expression doit-elle avoir des limites ? Question encore plus vieille .

 

Ces deux questions reviennent aujourd'hui au coeur de l'actualité par l'intermédiaire d'un dessin publié dans un journal Danois . Pour être plus précis, il s'agit d'une série de douze caricatures du prophète (Mahomet) publiées une première fois l'année dernière dans un quotidien danois et reproduites une deuxième fois le mois dernier dans un magazine norvégien.

 

Il faut savoir que la religion musulmane interdit la représentation du prophète . L'image est identifiée par le Coran au culte païen des idoles . Depuis Muhammad Al-Bukhari (810-870), le Prophète aurait dit : "Les anges n'entrent pas dans une maison qui abrite un chien ou une effigie." Ceux qui reproduisent la figure de Dieu se prétendent les "égaux" de Dieu et "ils seront châtiés le jour du Jugement dernier".

 

Depuis, le crime de profanation reste attaché à toute représentation de Dieu ou du Prophète. "L'homme doit toujours maintenir une distance entre lui et Dieu et son prophète", explique Malek Chebel, anthropologue. Si on prive Dieu de distance, on le "banalise", on l'"humanise". On en fait un Dieu "totémique", soit une attitude idolâtrique.

 

Les réactions dans le monde Musulman n'ont pas tardé (rappel d'ambassadeurs, demandes d'excuse,...) . Dans ces réactions, on peut également voir un boycott des produits danois (mais que vont faire tous ces musulmans sans Carlsberg ?) . Il y a même des demandes faites au gouvernement Danois de sanctions à l'encontre des journaux (ce qui est révélateur du divorce qui demeure avec une notion comme la liberté de la presse) .

 

Bref, pour nous, ces réactions peuvent paraître disproportionnées . N'oublions cependant pas les réactions tout aussi imbéciles qui avaient suivi la sortie de "La Dernière Tentation du Christ" .

 

Dès que l'on touche à la religion, on sait que l'on touche une corde très sensible et que l'on risque de toucher les gens jusqu'au plus profond d'eux-mêmes . C'est pour celà que j'estime qu'en ce domaine , il faut pouvoir faire preuve non pas d'auto-censure mais au moins de se dire "si c'est uniquement pour choquer autant ne pas le faire" .

 

Si je ne remets pas en cause la publication au Danemark et en Norvège des caricatures, j'estime que leur publication dans "France-Soir" est une provocation gratuite (sauf si ces dessins sont vraiment très très drôles) . Car, soyons sérieux, il y a peut-être intérêt actuellement à ne pas jeter inutilement de l'huile sur le feu . La liberté d'expression doit évidemment être totale, mais la volonté délibérée d'agraver un problème ce n'est pas la liberté , c'est de la connerie .

 

D'autant que l'on voit que dans cette polémique qui enfle, l'islam est à nouveau face au défi de la liberté de conscience et d'expression. Et qu'il faudrait peut-être l'accompagner dans ce défi plutot que de le provoquer .

 

Autre chose que je ne comprends pas , ce sont les excuses du gouvernement danois, pourquoi s'excuser pour un citoyen ?

 

Maintenant, autre aspect de la chose, peut-on accepter qu'une religion (quelle qu'elle soit) dicte aux artistes ce qu'ils peuvent faire ou non ? La réponse coule de source, c'est non, en aucun cas . Disons que les artistes doivent pouvoir respecter les religions (sans s'abstenir de les tourner en dérision) et que les religieux susceptibles  s'abstiennent de regarder ce que font les artistes et tout ira bien .

 

Donc, voilà, ce n'est pas encore aujourd'hui que les deux questions fondamentales trouveront une réponse définitive !

16:11 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (57) |  Facebook |