10/09/2005

lettre ouverte à Mme Michele Bernard-Requin

Madame le Juge, soyez certaine que c'est la seule fois que je marquerai un peu de respect pour vous dans cette missive . Respect que de toutes façons vous ne méritez pas .
 
Déjà que, par votre faute je manque à ma parole de ne plus rien écrire sur ce blog, vous ne voudriez pas que j'ajoute un peu d'estime à celle que vous vous portez . Madame Bernard-Requin, Dieu que ce nom vous ressemble, vous êtes une nullité . Ce que j'ai vu hier a failli me faire vomir, pour vous dire la vérité, j'ai bien eu envie de cracher sur mon téléviseur . Heureusement, je me suis retenu . J'ai un projet bien plus jouissif, quand vous crèverez (après avoir vu vos enfants mourir d'un cancer ou du Sida je l'espère), je me ferai une joie d'aller chier sur votre tombe .
 
Ce que j'ai vu, c'est l'excellent "10eme Chambre Instants d'audience" de Raymond Depardon . Film dans lequel, vous avez étalé au grand jour votre idée de la justice . Je ne me salirai pas les doigts à écrire un qualificatif adéquat à cette idée .
 
Je ne reviendrai évidemment pas sur lesquels vous avez fait montre, vous et votre complice la procureur (une espèce de harpie fraîchement avorto-ménopausée) d'un sens de l'inhumanité extraordinairement dédaigneux et suffisant .
 
Pour reprendre les mots d'un Homme que vous avez condamné, jugette, "j'espère que vous dormez bien la nuit" . Ces mots sont trop faible, Madame la Cour (puisque c'est en ce terme que vous parlez de vous), quand vous demandez à un illetré pourquoi il n'a pas écrit à sa famille ou quand vous le relaxez au bénéfice du doute alors qu'il n'y a ni témoin, ni plaignant, ni préjudice; ou que vous versez votre fiel sur un homme qui a le malheur de vouloir vous résister et vous prouve par A+B que vous avez tort . Vous auriez du avoir la décence, Madame la Cour, de vous retirez en salle de délibération pour vous pendre .
 
Et dire que votre pays se dit le pays de Droits de l'Homme, je vois votre prestation (dont vous êtes très fière je suppose), je me dis C'EST CELA OUI .
 
A votre visage, Madame, je vous dis que j'espère un jour vous voir jugée, j'en rêve puis ris persiste et signe, mon nom est :
 
JEAN TILKIN .

00:21 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

jean content de te relire....maintenant assez de politesse...
dénoncer la médiocrité de certains juges permet surtout de ne pas mettre en cause le système judiciaire (très inégalitaire, c'est même son but véritable, comme le démontre les exemples que tu donnes, je doute que cette juge soit aussi ignoble avec un ministre ou un homme fortuné...), démarche classique des "critiques" de l'ordre social....

Écrit par : quaeps | 10/09/2005

opinel le gars qui la démonte était sociologue, visiblement fortuné (pour rentrer dans les détails il était cité devant le Tribunal pour s'être balladé dans le métro avec un opinel, crime passible selon la procureur hystérique de 2500€ d'amende et de 1 mois de prison avec sursis !!! ) .
Je te signale aussi que je parle d'une complice, et qu'y a-t-il quand il y complice ?

Écrit par : jean | 10/09/2005

jean si sociologue=fortuné, tu m'as mal compris...rien de neuf...
une mauvaise juge+un mauvais procureur ne font pas un système...

Écrit par : quaeps | 11/09/2005

quaeps ils ne font pas un système, ok ; mais pour moi en sont très représentatifs .
Qu'appelles-tu fortuné alors ? Jacques Médecin, Alain Carignon, Bernard Tapie,... ?

Écrit par : jean | 11/09/2005

jean oui, c'est ce que je dis, ils sont le produit du système...c'est lui qu'il faut réformer, pas dénoncer les individus qu'il engendre...

par exemple, oui, ce sont des cas particuliers(tu pourrais citer des dizaines d'exemples de coupable en liberté...) mais leurs peines comme leurs conditions d'incarcérations(cellule VIP) sont à comparer avec le citoyen ordinaire....

Écrit par : quaeps | 11/09/2005

quaeps tiens petite question ,trouves-tu normal d'envoyer un homme en prison (même en cellule vip) pour un match de foot ?

Écrit par : jean | 11/09/2005

jean corruption et subordinations de témoins, match de foot c'est une peu réducteur....
non, bien sûr, mais tu connais mon avis sur la prison...

Écrit par : quaeps | 12/09/2005

quaeps subornation pas subordination .

Écrit par : jean | 12/09/2005

jean autant pour moi...

Écrit par : quaeps | 12/09/2005

jean j'oubliais...c'est la "missive" la plus ridicule, la plus pédante, la plus ampoulée que tu ais écrite depuis longtemps...quand on n'a plus rien à dire, il ne reste que le style....et quel style...

Écrit par : quaeps | 14/09/2005

quaeps je le prends comme un compliment

Écrit par : jean | 14/09/2005

jean il vous en prie....

Écrit par : quaeps | 15/09/2005

Les commentaires sont fermés.