28/04/2005

Le retour du grand...

Alors, ça y est, il est de retour : après 3 ans d'exil sur une île, Lionel Jospin fait son grand retour médiatique et officiel sur l'air du "non au non" .
 
Pourtant Lionel nous l'avait dit : "je me retire définitivement de la vie politique à la fin du 2eme tour des élections présidentielles ! " . Il n'a pas menti, juste il a oublié de préciser l'année des élections en question .
 
Maintenant, essayons d'analyser le pourquoi du comment . Point 1, le départ à la retraite : logique, car c'était la seule solution pour conserver un avenir politique . S'il était resté, Jospin n'aurait eu aucun poids en tant que leader de l'opposition ; et dans son propre camp il aurait  pris le risque de se voir débarqué de la même façon qu'on débarque un entraineur de foot pour manque de résultats (donc pas de retour possible) .
 
Point 2, les grandes échéances électorales passées : Lionel laisse la main à Hollande et compagnie pour les élections régionales et européennes, les socialistes se reconstruisent et gagnent ses élections . Revoilà donc un PS fort . Fort, mais sans leader charismatique .
 
Point 3, les élections présidentielles de 2007 : Lionel revient 2 ans avant l'échéance et se lance dans une bataille double : interne au PS d'abord (un peu de discipline chers militants), externe ensuite (oui à la constitution européenne) . Si le oui l'emporte Jospin redevient comme par magie le n°1 du PS qui se redécouvre un leader . Dans le cas où le non l'emporte, Jospin reprend sa canne à pêche .
 
Point 4 : Sarkozy,... pourquoi Nicolas me direz-vous ? Simple, Chirac et Jospin se présentant aux élections de 2007, c'est la seule chance de voir Nicolas ne pas accéder au deuxième tour . En effet, les "gauches" ne commettent pas deux fois la même erreur et votent en masse pour Jospin qui rassemble et passe au deuxième tour(sûr), les "droites" se divisent en deux camps : Chichi et Nico, le président passe (au moins possible) et exit Nicolas . Qui c'est qu'est content ? C'est Chirac (et Lionel) . C'est pas un beau scénario ça ?
 
Je précise que j'ai écris cet article avant l'intervention de Lionel sur France2 .
 
A plus, c'est celà oui .
 
 

20:34 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

pas tout compris pourquoi seraient-ils contents tous les 2 ?

Écrit par : yoyo | 29/04/2005

réponse Imaginez Chirac gagne, il devient officiellement LouisXIV de la 5eme République et Jospin a au moins lavé l'affront de 2002 .
Autre cas de figure Jospin gagne, son retour est un triomphe; comme tous les présidents il rédige une loi d'amnistie dans laquelle il n'oublie pas Chirac, qui lui rit de bon coeur au sale tour qu'il ajoué à Sarkozy, quitte la scène politique française avec tous les honneurs et brigue le poste de président "européen" .

Écrit par : c'est celà oui | 29/04/2005

fgf Si les gauches ne font pas 2 fois la même erreur (dixit toi), ça ne changera rien que ce soit Jospin ou Lang ou même Hollande.
Puis Sarkozy battu par Chirac, ça je veux le voir, vu la surmédiatisation du premier et sa prudence actuelle, je doute qu'il fasse les même erreurs que son mentor(Edouard B.)

Écrit par : quaeps | 02/05/2005

réponse C'est pas mal vu, cependant ce que je veux surtout dire dans cet article c'est qu'il faut absolument deux gros candidats en plus de Sarko au premier tour pour espérer lui barrer la route au deuxième tour : Chirac + un PS . Et au cas où Chirac passe au deuxième tour, il faudra au PS quelqu'un de plus "sec" qu'un Hollande ou surtout un Jack Lang . De plus, et ça c'est vraiment personnel, je pense que Chirac préférerait voir revenir Mitterand que de voir Nicolas Président (ça c'est peut-être parceque j'ai trop regardé les Guignols) .
Quaeps, merci de tes avis .
A plus, c'est celà oui .

Écrit par : c'est celà oui | 02/05/2005

Les commentaires sont fermés.